Mauvais rhume

lire plus tard
Par  Jérôme MEYRAND Publié le  20/03/2020
Mauvais rhume
MACHINES PRODUCTION https://www.machinesproduction.fr

« Nous répondrons aux attentes, nous répondrons aux besoins de tous les chefs d’entreprise sans exception. » C’est en ces termes que Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, s’est adressé aux acteurs économiques du pays, le 3 mars à Bercy. Conscient des « difficultés d’approvisionnement sur certaines chaînes de production », le ministre a rappelé aux chefs d’entreprises de « la nécessité d’une relocalisation de certaines activités économiques et de certaines activités industrielles ». Comme s’il fallait une épidémie pour que l’on prenne conscience de notre dépendance au plus grand atelier du monde. Curieux écho à une mondialisation tant décriée dans les années 1990. En attendant, de fortes turbulences économiques touchent l’Hexagone, alors que la propagation du coronavirus ne remonte que depuis le 24 janvier en France. Et voilà que l’on ressort des mesures qui nous font penser à celles de la crise financière de 2008, qui fit mettre un genou à terre aux entreprises d’usinage françaises.
Des mesures de trésorerie, avec l’étalement des charges fiscales et sociales, « qui pourra conduire, dans certains cas où la survie de l’entreprise serait en jeu, à des dégrèvements », prévient Bruno Le Maire. Rassurant. Du chapeau du patron de Bercy est sortie « la possibilité de recourir au chômage partiel » : les décolleteurs de Haute-Savoie s’en souviennent encore et avaient particulièrement apprécié cette mesure lors de la dernière crise mondiale, peu enclins à lâcher leurs salariés, malgré des usines à l’arrêt. D’autant plus que les entreprises de la Suisse voisine voyaient d’un très bon œil arriver ce nouveau vivier de techniciens. Enfin, la dérogation aux heures supplémentaires, « pour certaines activités où il y a un besoin de production supplémentaire plus important » pourrait être une mesure bienvenue.
Pour passer ce cap difficile, et avec l’appui de Bpifrance, Le Maire a annoncé la possibilité pour « toutes les PME françaises d’obtenir ou de maintenir un crédit bancaire » via le soutien de la banque publique d’investissement, qui se portera garante de tous les prêts de trésorerie, avec une garantie qui sera portée de 70 % à 90 %. De quoi offrir un ballon d’oxygène pour les entreprises, en leur permettant d’avoir un accès « sans aucune difficulté » à des prêts de trésorerie. N’étant pas à l’abri d’une panique générale face à l’accélération de l’épidémie mondiale, un autre pompier pourrait venir à la rescousse : la Banque de France. Puisqu’il a été décidé de rétablir la médiation du crédit « pour accompagner sur les territoires dans les départements toutes les PME qui auraient besoin de renégocier leurs contrats et de renégocier leurs crédits ».
Un effort a été demandé aux grands donneurs d’ordre pour qu’ils fassent « preuve de solidarité vis-à-vis de leurs fournisseurs ainsi que de leurs sous-traitants et de considérer eux aussi le coronavirus comme un cas de force majeure dans l’exécution des contrats pour les marchés privés ».
La débâcle de l’économie n’épargnera pas évidemment le secteur de l’automobile. En Chine, la fermeture de centres industriels automobiles majeurs perturbe significativement la chaîne d’approvisionnement des équipementiers en France, s’inquiète-t-on dans les bureaux de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev), à Suresnes. Il n’en fallait pas plus pour alourdir le fardeau d’une filière déjà confrontée à « de profonds enjeux technologiques, sociétaux et environnementaux ». Et la Fiev craint « des dommages sociaux et économiques significatifs ». Quand la Chine éternue, le monde s’enrhume. La formule n’a jamais été aussi vraie. Hélas.

Mauvais rhume
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi OPERATEUR REGLEUR SUR CENTRE D'USINAGE
Saint-Pierre-sur-Dives (14) CMBA
offre d'emploi Chef d'Équipe en Marketing Communication, EMOA (H/F)
Pays-Bas - Maastricht NORDSON EFD
offre d'emploi Ingénieur amélioration qualité industrielle (alternance) (95)
Région parisienne (95) LAROCHE Group
offre d'emploi Coordinateur de chantier (H/F)
Saint-Nazaire (44) LAROCHE Group
offre d'emploi Ingénieurs d'études / Dessinateurs / Projeteurs (H/F)
Colomiers (31) LAROCHE Group
offre d'emploi Tôlier Industriel
Vitré ( Bretagne) ATPO
offre d'emploi Responsable Bureau d'études mécaniques machines spéciales
Mehun Sur Yèvre (18500), à proximité immédiate de Bourges et de Vierzon SN. SOCOPRESSES
offre d'emploi Technicien applicatif itinérant H/F (72)
Sablé-sur-sarthe MCE Metrology
offre d'emploi TECHNICO-COMMERCIAL (H/F)
(Départements : 22, 29, 35 ,44, 49, 53, 56, 72 ,79 ,85) SUMITOMO ELECTRIC Hartmetall GmbH
offre d'emploi Opérateurs sur Machines-outils à Commande numérique
Mondouzil (31850) CAUQUIL
offre d'emploi Technico-commerciaux (H/F)
Moitié Nord de la France et moitié Sud de la France TRIBO Hartstoff Gmbh
offre d'emploi Technico-commercial itinérant BtoB H/F
Région Rhône-Alpes Groupe TECHMO-SATECH
offre d'emploi TECHNICIEN SAV ITINERANT
HESTIKA FRANCE
offre d'emploi OEM Business Development Manager
Paris Eco-Adapt

Les prochains événements

Octobre

19

Mardi

Siane

Du 19 au 21 Octobre 2021

Toulouse / Haute-Garonne

Octobre

26

Mardi

Sifer

Du 26 au 28 Octobre 2021

Lille/Nord

Novembre

9

Mardi

Usinage 4.0 : digitalisez votre entreprise #2

Du 9 au 9 Novembre 2021

Jules-Vernes Manufacturing Academy (JVMA), 1 allée du Nautilus, à Bouguenais (Loire-Atlantique)

Mars

8

Mardi

JEC

Du 8 au 10 Mars 2022

Villepinte / Seine-Saint-Denis

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique