[Edito] Une turbulence peut en cacher une autre

lire plus tard
Industries Par Jérôme MEYRAND Publié le  23/06/2022
[Edito] Une turbulence peut en cacher une autre
« La domination d’Airbus sur le créneau des petits et moyens porteurs pose, chaque jour, un peu plus la question d’une future réaction de Boeing », affirme un expert du transport aérien. (Patrick Desrochers/Airbus)

Pour ce nouveau numéro hors-série consacré à l’aéronautique, c’est un géant du secteur sur lequel nous avons orienté nos projecteurs. Il faut dire qu’Airbus a su sortir des sévères turbulences causées par la pandémie, sans doute mieux que son rival Boeing. C’était il y a un peu plus de deux ans et la crise sanitaire, qui cloua au sol un grand nombre d’avions commerciaux sur la planète, semble aujourd’hui tellement loin. Depuis, l’avionneur européen a relancé, en mai 2021, son chantier de modernisation des capacités industrielles de son site toulousain, où sont produits les A320, mis en pause en raison du Covid-19. Signe que le constructeur est des plus optimistes, puisqu’il prévoit, en 2023 et 2025, un retour aux cadences de production d’avant-crise pour ses appareils monocouloirs.

Et le marché semble lui donner raison. Car « la domination d’Airbus sur le créneau des petits et moyens porteurs pose, chaque jour, un peu plus la question d’une future réaction de Boeing », nous confie un expert du transport aérien. Et dans son analyse, il estime que le constructeur américain souffrant financièrement doit faire face à « des inconnues technologiques liées à la décarbonisation ». Car le risque existe pour la firme de Seattle de « lancer un coûteux nouveau programme qui, d’ici à sa production, pourrait être technologiquement obsolète ».

« Il y a certains prix chez les fournisseurs qui ne sont valables qu’une seule journée »

Dans ce numéro, nous n’oublions pas non plus ceux qui se situent à l’autre bout de la chaîne, les sous-traitants. Ceux-ci ont souffert sévèrement lorsque la pandémie de Covid-19 battait son plein. Si beaucoup d’entre eux ont fait preuve de résilience, une autre crise est venue frapper à leur porte : celle de la pénurie et des coûts des métaux. Dans ce hors-série, le témoignage de l’un d’entre eux est sans appel : « Le prix de certains alliages a doublé, quand d’autres ont pris 300 % de plus. » Et de confier : « Il y a certains prix chez les fournisseurs qui ne sont valables qu’une seule journée. »

Alors que le secteur renoue avec la croissance, une autre difficulté doit être affrontée par l’ensemble des acteurs de la filière : la pénurie de main-d’œuvre cette fois-ci. Rien que sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, première région mécanicienne de France, ce sont plus de 2 000 postes qui sont à pourvoir seulement pour cette année. On y recherche des usineurs, tourneurs, régleurs, chaudronniers, soudeurs, ajusteurs, monteurs. A Toulouse, l’usine Saint-Eloi abrite le Lycée Airbus, où vous découvrirez la spécificité de cet établissement scolaire où les élèves se retrouvent immédiatement immergés dans la vie du groupe aéronautique : les salles de cours et les ateliers étant situés au sein du site de production, les élèves partagent ainsi les mêmes conditions de travail que leurs futurs collègues, jusqu’au restaurant d’entreprise.

Distribution d’hydrogène liquide

Enfin, les innovations technologiques figurent également au cœur de ce numéro. Vous y apprendrez notamment qu’une plateforme de recherche unique en Europe travaille sur l’hybridation entre des procédés de matriçage et des technologies de fabrication additive métallique. Objectif : réduire la quantité de matière première utilisée ainsi que les efforts nécessaires pour le matriçage de l’ébauche de pièces en titane, un process consommateur d’énergie. Parmi les nombreux articles consacrés à la R&D, vous découvriroez celui sur cette start-up française qui nous dévoile son concept de système intégré de stockage et de distribution d’hydrogène liquide, une des problématiques que doivent affronter les constructeurs dans le développement d’un avion à zéro émission. Démontrant ainsi que l’avion à hydrogène peut être une solution viable. En attendant de vous laisser transporter par une aviation plus verte, laissez-vous transporter dans ces 80 pages de haut vol !

[Edito] Une turbulence peut en cacher une autre
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Opérateur Fraiseur
Bourges, France SECO TOOLS FRANCE
offre d'emploi Programmeur
Bourges, France SECO TOOLS FRANCE
offre d'emploi Chargé(e) d'industrialisation F/H
Bourges, France SECO TOOLS FRANCE
offre d'emploi Responsable d'affaires machines spéciales
Besançon, France ACTEMIUM BONNETAGE AUTOMATION
offre d'emploi CHEF D'EQUIPE
Lorette, France SOMELOR
offre d'emploi APPRENTI POUR BAC PRO OU BTS TECHNICIEN D'USINAGE (TRPM)
42420 Lorette, France SOMELOR

Les prochains événements

Septembre

20

Mardi

Sepem Toulouse

Du 20 au 22 Septembre 2022

Toulouse / Haute-Garonne

Septembre

27

Mardi

Micronora

Du 27 au 30 Septembre 2022

Besançon / Doubs

Octobre

4

Mardi

Motek

Du 4 au 7 Octobre 2022

Stuttgart/Allemagne

Octobre

4

Mardi

Industrie Grand Ouest

Du 4 au 6 Octobre 2022

Nantes / Loire-Atlantique

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros