L’UIMM et la Caisse des dépôts, unies pour l’emploi et la formation

lire plus tard
Industries Par Jérôme MEYRAND Publié le  09/01/2023
L’UIMM et la Caisse des dépôts, unies pour l’emploi et la formation
Nadège Riehl, vice-présidente talent manager et learning de Schneider Electric, Hubert Mongon, délégué général de l’UIMM et Michel Yahiel, directeur des politiques sociales (à droite), lors de la signature à Paris, le 4 janvier.

Les deux organismes ont signé pour la première fois un accord de partenariat. Des actions seront mises en place afin de répondre aux besoins des industriels en nouvelles compétences.

C’est une première. L’UIMM et la Caisse des dépôts (CDC) ont décidé de s’associer afin de « répondre au défi des compétences dans la métallurgie », ont souligné les deux organismes, dans un communiqué commun. Un partenariat qui vise surtout à promouvoir le compte personnel de formation (CPF) auprès du réseau de l’Union des industries et métiers de la métallurgie, « en lui donnant les outils nécessaires à son appropriation par les entreprises », est-il précisé dans le communiqué. Mais aussi, les deux partenaires ont souligné qu’ils allaient expérimenter, « avec les entreprises intéressées », la coconstruction du CPF par accord collectif.

« Investir dans les compétences, c’est donner les moyens à notre industrie de relever les nombreux défis auxquels elle est confrontée, a déclaré Hubert Mongon, délégué général de l’UIMM. Les 42 000 entreprises de la branche et leur 1,6 million de salariés ont tout à gagner à s’appuyer sur l’outil que constitue le compte personnel de formation. Grâce à ce rapprochement avec la Caisse des dépôts, nous allons les y aider. »

Taxe d’apprentissage

Il est également dit que ce partenariat devrait permettre d’alimenter la réflexion des instances paritaires de la branche sur les pratiques d’abondement du CPF et son utilisation par les entreprises et les salariés de la branche. Dans le cadre du mandat de la CDC qui se voit chargée de la gestion du solde de la taxe d’apprentissage, l’accord offre également la possibilité aux entreprises de la métallurgie l’utilisation de la nouvelle plateforme d’affectation de cette solde, appelée Soltea, qui entre en vigueur dès cette année.

La branche de la métallurgie doit recruter 110 000 personnes par an jusqu’en 2025. Alors qu’elle connaît de profondes mutations de ses métiers, ce sont de nouvelles compétences qui doivent entrer dans les ateliers de production.

L’UIMM et la Caisse des dépôts, unies pour l’emploi et la formation
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Technicien de maintenance / SAV itinérant
France entière PERO FRANCE
offre d'emploi Technico-Commercial Centre France
GÜHRING
offre d'emploi STAGIAIRE INGENIEUR(E) PRODUCTION - QUALITE (durée : 6 mois)
Savigny-le-Temple, IDF, France ESSINOX
offre d'emploi Opérateur / Opératrice Logistique Découpe Matières H/F
Villeneuve-lès-Bouloc, France GROUPE ROSSI AERO

Les prochains événements

Février

23

Jeudi

Viva Fabrica !

Du 23 au 26 Février 2023

Lyon / Rhône

Mars

7

Mardi

Global Industrie Lyon

Du 7 au 10 Mars 2023

Lyon / Rhône

Mars

23

Jeudi

Aff'Tech

Du 23 au 25 Mars 2023

Auxerre / Yonne

Avril

25

Mardi

JEC World

Du 25 au 27 Avril 2023

Paris-Nord / Villepinte

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros