Augmentez votre productivité en atténuant le bruit

lire plus tard
Atelier Par Jérôme MEYRAND Publié le  31/08/2023
Augmentez votre productivité en atténuant le bruit
Traitement acoustique des locaux, cloisonnement, encoffrement de machines figurent parmi les solutions efficaces afin de prévenir les risques face à l’exposition aux bruits dans l’atelier.

Selon deux études portant sur les nuisances sonores, celles-ci peuvent entraîner de la fatigue cognitive et du stress, et une baisse des performances des salariés.

Comme le rappelle l’INRS dans un dossier consacré au sujet, le bruit constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel. Non seulement, il peut provoquer des surdités mais aussi une gêne, de la fatigue cognitive et du stress. A la longue, ces nuisances sonores peuvent avoir des conséquences sur la santé du salarié et la qualité de son travail. Au-delà de la fatigue cognitive, le bruit peut occasionner des troubles cardiovasculaires et du sommeil. En empêchant de se concentrer, il peut même être à l’origine d’accidents.

L’Institut national de recherche et de sécurité signale que des moyens existent pour limiter l’exposition des travailleurs aux bruits : du traitement acoustique des locaux à l’encoffrement des machines bruyantes.

Fatigue auditive

Les experts de la prévention des risques professionnels considèrent que l’ouïe est en danger à partir d’un niveau de 80 décibels durant une journée de travail de huit heures, pointant également qu’un niveau instantané extrêmement élevé (supérieur à 135 décibels) même de très courte durée, peut être dangereux. « Le dépassement de ces valeurs peut conduire à de la fatigue auditive (phénomène réversible) et à une surdité (phénomène irréversible) », peut-on lire dans l’étude de l’INRS, qui rappelle que les surdités peuvent être reconnues comme maladies professionnelles.

Parmi les actions de préventions, on notera que les constructeurs de machines doivent prendre en compte le « risque bruit » au moment de leur conception. L’objectif étant de « réduire le bruit à la source et d’agir sur la propagation du bruit dans le local de travail (traitement acoustique des locaux de travail, cloisonnement, encoffrement de machines…) », indique l’INRS. L’entreprise devra être en mesure de pouvoir identifier les sources de bruit et ses modes de propagation, si nécessaire par des mesurages.

Surcharge cognitive

La réglementation française impose de mettre en place des actions de prévention et de protection spécifiques en fonction des niveaux sonores d’exposition, telles que la mise à disposition des salariés de protecteurs individuels (casque anti-bruit, bouchons d’oreille) ou la mise en œuvre d’un programme de réduction de l’exposition au bruit.

Dans une autre étude, celle réalisée par EPOS, un fabricant de casques auditifs, il apparaît que le cerveau travaille davantage pour se concentrer sur la source sonore la plus importante, ce qui demande 35 % d’efforts cognitifs supplémentaires pour écouter. « Au fil du temps, cela peut entraîner une surcharge cognitive et une fatigue cérébrale, ce qui a un impact sur les niveaux de stress des employés, la rétention d’informations et les performances », souligne le document.

Atténuation du bruit : des avantages insoupçonnés

L’étude montre que l’atténuation du bruit offrirait plusieurs avantages aux personnes ayant une audition normale lorsqu’une double tâche est requise. « Lorsque le bruit était atténué au cours d’une double tâche, la reconnaissance de la parole dans le bruit s’améliorait jusqu’à 48,2 points de pourcentage et le temps de réaction sur la tâche visuelle s’améliorait jusqu’à 23,9 % (c’est-à-dire que la touche était enfoncée 300 ms plus rapidement) sans compromettre la précision, conduisant à une augmentation de l’efficacité jusqu’à 40,6 % », rapporte EPOS. Et de préciser que « l’application d’une atténuation du bruit a entraîné une diminution significative de l’effort d’écoute perçu, en moyenne, jusqu’à 67,5 points de pourcentage par rapport à l’absence d’atténuation, comme en témoignent les évaluations subjectives de l’effort d’écoute ». Selon l’étude, lorsque le bruit était atténué, la dilatation de la pupille était également significativement réduite lors de l’écoute de la phrase, indiquant moins d’effort d’écoute.

EPOS propose sa gamme de casques Impact 1000 qui a été conçue afin de bloquer les bruits de fond indésirables et de garantir que seuls les sons pertinents soient filtrés.

Augmentez votre productivité en atténuant le bruit
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Tourneur / Fraiseur CN
Chonas-l'Amballan, France NHIC TECHNICAL CENTER
offre d'emploi TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN MACHINES-OUTILS
50% à Chonas l'Amballan (38121) 50% en déplacement dans toute la France (période de formation en Espagne et Italie) NHIC TECHNICAL CENTER
offre d'emploi fraiseur CN (H/F)
53000 Laval, France STTM
offre d'emploi Usineur CN
Saint-Priest, France Montabert
offre d'emploi Tourneur Commande Numérique
Saint-Priest, France Montabert
offre d'emploi Opérateur régleur CN F/H
Tarnos, France MECADAQ TARNOS

Les prochains événements

Juin

3

Lundi

BIEMH

Du 3 au 7 Juin 2024

Bilbao / Espagne

Juin

4

Mardi

Sepem Est

Du 4 au 6 Juin 2024

Colmar / Haut-Rhin

Septembre

24

Mardi

Micronora

Du 24 au 27 Septembre 2024

Besançon / Doubs

Septembre

24

Mardi

Sepem Sud-Ouest

Du 24 au 26 Septembre 2024

Toulouse / Haute-Garonne

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros