Sepem met un pied dans la première région mécanicienne

lire plus tard
Services Par  Jérôme MEYRAND Publié le  28/02/2018
Sepem met un pied dans la première région mécanicienne

Après des villes comme Douai, Angers, Avignon, le Salon des services, équipements, process et de la maintenance fait étape en mars à Grenoble.

Salon des services, équipements, process et de la maintenance, le Sepem Industries Auvergne-Rhône-Alpes ouvrira ses portes, pour la première fois à Grenoble, du 27 au 29 mars, à Alpexpo. Un rendez-vous unique qui rassemblera et accueillera l’ensemble des industriels de la région.
Alors que les organisateurs proposent plusieurs Sepem, un peu partout dans l’Hexagone (Rouen, Douai, Colmar, Angers, Avignon, Toulouse), la région Auvergne-Rhône-Alpes avait été, jusqu’à présent, absente du calendrier. A la demande de « très nombreux exposants fidèles aux Sepem Industries », un rendez-vous au cœur de la première région mécanicienne de France s’imposait. La société Even.pro (à l’initiative des Sepem) soucieuse de toucher « un visitorat concentré sur la grande agglomération lyonnaise, jusqu’aux pôles de compétitivité grenoblois (Minatec, Nanobio, Pilsi, Tenerrdis, Axelera…), en passant par la vallée de l’Arve (décolletage et usinage) et l’Auvergne », a donc décidé de lancer cette première édition grenobloise, qui sera, dans le même temps, la 28e édition du Sepem Industries en France.
« Le principe de proximité lié à une gratuité complète de la visite du salon (jusqu’au déplacement : des navettes routières gratuites sont à la disposition des visiteurs, depuis les principales villes des régions concernées), permet de garantir aux responsables de sites un déplacement efficace de leurs équipes techniques pour visiter le salon, et aux équipementiers qui exposent, l’assurance d’un visitorat technique très qualifié », argumentent les organisateurs.
Industrie 4.0
Cette version alpine du Sepem Industries s’articulera autour de trois domaines majeurs pour concevoir l’usine du futur : environnement, sécurité et modernisation. « Un plan de communication a été défini dans ce sens, pour la sensibilisation d’un visitorat particulièrement attentif aux différentes facettes du smart manufacturing », souligne Even.pro. Pour la partie environnement, il sera question de rejets, recyclage, traitement de l’air, des eaux, effluents, fumées… La sécurité et qualité rassemblera des professionnels de la formation du personnel, cobotique (robotique collaborative), des EPI, de la sécurité homme-machine. Enfin, le thème de la modernisation abordera l’approche contextuelle de l’industrie 4.0, l’évolution vers des méthodes de production moins consommatrices de ressources et moins génératrices de rejets, plus intelligentes et connectées au cœur de leur territoire, dans leur écosystème.
Plusieurs conférences (accès libre et gratuit) seront programmées autour de la maîtrise des risques (audit de sûreté, malveillance), du classement ICPE-Seveso (évaluation et prévention du risque d’explosion, d’incendie), l’usine du futur et la maintenance 4.0.

Sepem met un pied dans la première région mécanicienne
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.
Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique