IndustriElles : un collectif à pied d’œuvre pour féminiser l’industrie

lire plus tard
Industries Par Jérôme MEYRAND Publié le  30/05/2023
IndustriElles : un collectif à pied d’œuvre pour féminiser l’industrie
En France, les femmes représentent moins de 30 % des salariés dans les industries. (photo Shutterstock)

Ce groupe s’est fixé pour objectif de mobiliser 30 femmes ambassadrices, d’atteindre 5 000 membres sur son réseau LinkedIn, rencontrer 5 000 classes scolaires et former 100 duos de femmes mentors et jeunes filles mentorées.

Le collectif IndustriElles, lancé fin 2019 afin d’agir en faveur de la mixité et à changer l’image de l’industrie auprès « des jeunes filles et des femmes » pour les attirer dans ce secteur, s’est fixé trois nouveaux objectifs. L’annonce a été faite par sa première marraine Frédérique Le Grevès, présidente de STMicroelectronics France, le 23 mai dernier, à Bercy, où des associations, parlementaires, dirigeants et dirigeantes d’entreprises, lycées, apprentis étaient réunis pour échanger autour des enjeux de la féminisation des métiers de l’industrie.

Ainsi, pour les années 2023-2024, IndustriElles recherche 30 femmes ambassadrices réparties dans toute la France, ambitionne d’atteindre 5000 membres du collectif sur le réseau professionnel LinkedIn, rencontrer 5 000 classes au travers des « heures découvertes » et trouver « 100 femmes mentors et 100 jeunes filles mentorées » d’ici la fin de cette année.

Devenir porte-parole des femmes

En effet, le collectif souhaite recruter, dès à présent, « de nouveaux profils », femmes et hommes, technicien(nes) ou cadres supérieur(e)s, sur tout le territoire national, afin de « devenir porte-parole dans les médias ou sur les réseaux sociaux, de devenir mentors auprès de jeunes filles, ou de contribuer au partage de bonnes pratiques en matière de mixité femme/homme », a indiqué le collectif, lors d’une rencontre avec Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie.

Féminiser l’industrie, le chemin reste long : les femmes représentent moins de 30 % des salariés dans les usines, « et ce chiffre stagne depuis dix ans », relève-t-on à Bercy. Ajouter à cela, un autre constat, celui des postes occupés : elles exercent souvent des fonctions support et ne sont que 10 à 15 % dans les métiers de la conception et de la production. Enfin, les femmes restent peu présentes dans les fonctions de direction (environ 15 % des comités exécutifs).

Plus d’étudiantes dans les grandes écoles

Dans le projet de loi sur l’industrie verte, qui sera débattu cet été au parlement, il y a bien, dans le volet formation, une volonté à féminiser les métiers de l’industrie, où les écoles des Mines-Télécom s’engageront « à ce que 28 % de leurs étudiants soient des femmes d’ici 2030 », contre 20 % actuellement. Mais d’autres chantiers devront être menés pour encourager l’émergence de profils techniques féminins et viser la parité.

Pour briser ce fameux plafond de verre, le collectif IndustriElles repose sur quatre piliers. Fédérer et rassembler : insister les salariées, de la technicienne à la cadre dirigeante, de l’opératrice à l’ingénieure, à échanger « leurs bonnes pratiques », via notamment un groupe Linkedin.

Renaissance du collectif

Constituer un vivier de « role models » : ce duo féminin (une femme mentor et une jeune fille mentorée) pourraient intervenir à l’occasion de demi-journées découverte des métiers, table-rondes, conférences, évènements publics, et dans les médias afin de « faire découvrir et promouvoir » les métiers de l’industrie.

Organiser du mentorat, et quatrième pilier : être « la marque ombrelle » de toutes les organisations et initiatives qui œuvre déjà à la promotion de l’industrie au féminin, telles que Elles bougent, Femmes ingénieures, Worldskills, My Job Glasses, et plus récemment Les meufs de l’industrie (LMDI).

Le collectif IndustriElles a été lancé, en octobre 2019, sous l’impulsion d’Agnès Pannier-Runacher, alors ministre chargée de l’Industrie. L’idée était de « constituer, en un an, un collectif d’au moins 1 000 femmes impliquées dans la mise en œuvre de ces différentes actions pour augmenter le nombre de femmes dans l’industrie, faciliter leur accès à des fonctions de responsabilité, ainsi qu’à des fonctions opérationnelles et de R&D où elles sont statistiquement peu représentées », avait souligné la ministre.

Après avoir relancé, le 8 mars, ce collectif – qui a sommeillé quelques mois après l’annonce d’Agnès Pannier-Runacher, sans doute en raison de la pandémie de Covid-19 – lors du salon Global Industrie de Lyon, le ministre de l’Industrie Roland Lescure a souhait lui donner un nouveau coup de projecteur, lors de cette rencontre à Bercy, avec l’arrivée d’une grande cheffe d’entreprise comme marraine.

IndustriElles : un collectif à pied d’œuvre pour féminiser l’industrie
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Régleur CN poupées mobiles STAR et CITIZEN H/F
Haute-Savoie, France MICORDEC
offre d'emploi Tourneur Conventionnel et/ou CN
Saint-Sylvain-d'Anjou, Verrières-en-Anjou, France Outilleurs Angevins
offre d'emploi Programmeur - Fraiseur
Saint-Sylvain-d'Anjou, Verrières-en-Anjou, France Outilleurs Angevins
offre d'emploi Fraiseur Débutant
Saint-Sylvain-d'Anjou, Verrières-en-Anjou, France Outilleurs Angevins
offre d'emploi Tourneur programmeur
Mortagne-sur-Sèvre, France FRAMECA
offre d'emploi AJUSTEUR POLYVALENT (H/F) ​- CDI
Saint-Sylvain-d'Anjou, Verrières-en-Anjou, France Outilleurs Angevins

Les prochains événements

Septembre

24

Mardi

Micronora

Du 24 au 27 Septembre 2024

Besançon / Doubs

Septembre

24

Mardi

Sepem Sud-Ouest

Du 24 au 26 Septembre 2024

Toulouse / Haute-Garonne

Octobre

1

Mardi

Industrie Grand Ouest

Du 1 au 3 Octobre 2024

Nantes / Loire-Atlantique

Octobre

9

Mercredi

Salon Solutions

Du 9 au 10 Octobre 2024

Paris Porte de Versailles

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros