Dispositifs médicaux : faire émerger des futurs champions français

lire plus tard
Industries Par Jérôme MEYRAND Publié le  23/11/2023
Dispositifs médicaux : faire émerger des futurs champions français
A travers plusieurs leviers d’action, le gouvernement veut faire émerger les robots chirurgicaux de demain et améliorer la performance et la tolérance des implants et prothèses.

Tel est l’enjeu des deux « grands défis » que le gouvernement vient de lancer afin de développer et produire sur le territoire les dispositifs médicaux innovants de demain. Sont concernés la robotique et les implants.

Développer et produire les dispositifs médicaux innovants de demain, tel est l’enjeu principal de ce que le gouvernement appelle ses deux « grands défis ». Le premier concerne la robotique en chirurgie et le second les prothèses et autres implants. Portés par la Direction générale des entreprises (DGE) et l’Agence de l’innovation en santé, ce programme financé par l’État dans le cadre de France 2030 à hauteur de 40 millions d’euros pour chaque « grand défi », doit permettre de préparer les innovations de demain, en accélérant le développement et la mise sur le marché de dispositifs médicaux innovants : faire émerger les robots chirurgicaux de demain et améliorer la performance et la tolérance des implants et prothèses.

Robots et intelligence artificielle

Selon un communiqué du gouvernement, plusieurs leviers d’action seront employés. Sous un angle financier d’abord, par le biais d’appels à projets et d’appels d’offres. Mais règlementaire aussi, avec une proposition d’évolution de la règlementation actuelle. Et enfin organisationnel, avec des appels à manifestation d’intérêts (AMI) et la collaboration R&D entre acteurs.

La volonté du gouvernement de réindustrialiser la France dans le domaine de la santé s’appuie sur un constat : l’avènement de l’ère de la robotique et de l’intelligence artificielle (IA) vient ouvrir de nouvelles perspectives dans le monde de la santé. Les robots chirurgicaux connaissent de nombreuses innovations, et ces évolutions permettent non seulement de réduire les traumatismes post-opératoires pour les patients, mais également d’améliorer la qualité du geste chirurgical pour les médecins. Avec le « grand défi robotique en chirurgie/bloc augmenté », il s’agit, selon le ministre de l’industrie, Roland Lescure, de replacer la France parmi les leaders mondiaux de la robotique médicale, avec l’objectif de « faire émerger de nouvelles technologies essentielles au développement de nouveaux robots utilisés en chirurgie ».

Mécatronique

Plus concrètement, plusieurs innovations sont particulièrement visées. Permettre au robot de devenir une interface de confiance entre le praticien et le patient, développer la planification et la robotisation des actes médicaux, notamment sur les cinq composantes de la mécatronique, opérative, commande, interface machine/machine et interface homme/machine, contribuer à l’essor d’une prise en charge à distance et améliorer la courbe d’apprentissage de la prise en main des robots par les professionnels de santé.

Quant au second « grand défi », il concerne les dispositifs médicaux implantables. Ces derniers ont un potentiel de risque élevé en raison de leur caractère invasif, de leur localisation et de leur durée de contact avec les patients. C’est pourquoi, prothèses et dispositifs médicaux implantables font l’objet d’avancées constantes. Ici, c’est l’émergence d’innovations de rupture que le gouvernement compte favoriser.

Améliorer la tolérance et la compatibilité des dispositifs médicaux

Sur les matériaux, il s’agira d’accompagner davantage ceux qui sont nouveaux : biomatériaux, biocompatibles, biodégradables, biorésorbables ou actifs. Le but étant d’améliorer la tolérance et la compatibilité des dispositifs médicaux. Autre enjeu, celui des innovations agissant sur la fonction du dispositif médical ou de l’implant, comme la possibilité d’une délivrance ciblée au patient, l’intégration de capteurs de mesures visant notamment une détection précoce des risques d’incident et la personnalisation des paramétrages.

Enfin, dernier pilier constituant ce deuxième « grand défi » : l’amélioration de la performance et de la sécurité sur le long terme. Ici, le gouvernement veut augmenter la résistance à l’usure d’une prothèse ou d’un implant, limiter la diffusion des produits de dégradation, aller vers des prothèses autonomes, indépendantes d’un apport d’énergie extérieur et qui garantissent de pouvoir intégrer les évolutions de logiciels, en maintenant un niveau de cybersécurité optimum.

« Une recherche de pointe »

« La France dispose de formidables atouts en matière de robotique chirurgicale et de prothèses ou implants innovants : une recherche de pointe, un tissus industriel et entrepreneurial dynamique sans oublier des professionnels de santé toujours plus attentifs à l’amélioration de la prise en charge des patients, souligne Roland Lescure. Dans ce contexte, ces deux grands défis ont donc deux missions très claires : contribuer concrètement à structurer ces filières et accélérer l’émergence des futurs champions français au niveau européen et mondial. »

Le secteur de la santé en trois chiffres

  • 7,5. Le montant, en milliards d’euros, de moyens mobilisés pour le secteur de la santé dans le cadre de France 2020
  • 400. Le montant, en millions d’euros, de moyens dédiés pour accompagner les entreprises du dispositif médical
  • 40. Le montant, en millions d’euros, de financement de l’Etat pour chacun des « grands défis »
Dispositifs médicaux : faire émerger des futurs champions français
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Technicien méthodes usinage
Vecqueville, France Ferry-Capitain
offre d'emploi Technicien Méthodes Usinage H/F
Ambérieu-en-Bugey, France DEFILUXE SAS
offre d'emploi Technico-commercial
Castres, France BENNE SA
offre d'emploi Technicien d'application CFAO (H/F)
Lyon, France SolidCAM France
offre d'emploi Technicien d'affutage
Villeparisis, France ATELIERS DE L’ILE DE FRANCE (AIF)

Les prochains événements

Mars

5

Mardi

JEC World

Du 5 au 7 Mars 2024

Paris-Nord / Villepinte

Mars

25

Lundi

Global Industrie

Du 25 au 28 Mars 2024

Paris-Nord / Villepinte

Juin

3

Lundi

BIEMH

Du 3 au 7 Juin 2024

Bilbao / Espagne

Juin

4

Mardi

Sepem Est

Du 4 au 6 Juin 2024

Colmar / Haut-Rhin

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros