Le français Sakowin lève 9 millions d’euros pour produire de l’hydrogène vert

lire plus tard
Industries Par Jérôme MEYRAND Publié le  20/07/2022
Le français Sakowin lève 9 millions d’euros pour produire de l’hydrogène vert
Gérard Gatt, PDG et fondateur de Sakowin Green Energy, à Fréjus (Var).

La jeune pousse de Fréjus a développé un dispositif de production d’hydrogène durable, à un coût compétitif, en utilisant du méthane.

Jeune pousse française, Sakowin Green Energy a levé une somme totale de 9 millions d’euros dans le cadre de son projet de développement de production d’hydrogène durable, à travers une innovation de rupture. « Il y a de nombreuses manières de produire de l’hydrogène », prévient le PDG et fondateur de l’entreprise, basée à la fois à Fréjus (Var) et Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Mais Gérard Gatt a choisi « la voie du méthane pour produire en grand volume un hydrogène durable négatif en CO2 à un coût compétitif ». Et pour cet expert en stratégie et développement d’entreprise, « cette approche permettra d’accélérer fortement la transition énergétique afin d’accroître nos chances d’atteindre l’objectif du net zéro émission de 2050 ».

Pour Gérard Gatt et son équipe composée d’experts en physique, chimie, électronique et industrialisation, « utiliser seulement l’électrolyse impliquerait de multiplier par vingt la production mondiale d’électricité (28 000 à 450 000 TWh/an) en 28 ans, sans la certitude d’avoir les matières premières pour y parvenir ». C’est la raison pour laquelle le recours au biométhane permet de bénéficier d’une « énergie primaire, renouvelable et inépuisable », qui « peut être utilisée en décomposition sans oxygène ».

Produire de l’hydrogène à la demande

En développant South Beach, Sakowin propose une solution qui s’installe sur le site où l’hydrogène sera consommé, en utilisant les infrastructures gazières existantes, afin de produire de l’hydrogène à la demande. « Il n’y a donc aucun besoin de transport ni de stockage », souligne l’entreprise lauréate du Forum national des écoentreprises, qui récompense les sociétés les plus innovantes en matière d’environnement et de maîtrise de l’énergie.

Sakowin s’est appuyée sur la technologie plasma micro-ondes qu’elle a développée dans un nouveau domaine, celui de la décomposition du méthane en hydrogène gazeux et en carbone solide. « La science nous indique qu’une molécule de CH4 nécessite moins d’énergie pour être dissociée qu’une molécule H2O. Le gaz semble donc être une voie plus efficace pour atteindre une compétitivité économique d’un hydrogène sans émission de CO2 », explique Gérard Gatt.

Structure modulaire

Actuellement en phase de R&D, Sakowin prévoit de mettre sur le marché en 2025 un module de 100 kW pouvant produire jusqu’à 200 kg d’hydrogène par jour. Cette structure modulaire permettrait de créer des systèmes pouvant produire plusieurs tonnes d’hydrogène par jour en les assemblant pour en faire une unité de grosse capacité. « De plus, elle nécessite cinq fois moins d’électricité qu’un électrolyseur », rappelle Sakowin.

La start-up, qui a participé au salon VivaTech, qui se tenait en juin à Paris Expo, porte de Versailles, a obtenu un premier financement de 2,5 millions d’euros par Bpifrance, sous forme de prêt d’amorçage de 500 000 euros associé à sa première levée de fonds de 2021, et d’une aide au développement Deeptech de 2 millions d’euros. Une première enveloppe qui permet à Sakowin de financer ses dépenses liées aux phases de R&D. Puis, est venu s’ajouter un financement de l’EIC Accelerator sous la forme d’une combinaison de subventions et d’investissements d’un montant de 6,5 millions d’euros. Ce qui représente un total de 9 millions d’euros pour cette jeune pousse, dont la solution pourra toucher un grand nombre de marchés et d’industries : procédés industriels, industries chimique et pétrolière, agriculture, électricité, villes/bâtiments et data centers, transport maritime, routier et aérien…

Lire aussi : Filière hydrogène : le Cetim se rapproche du CEA

Le français Sakowin lève 9 millions d’euros pour produire de l’hydrogène vert
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi CHARGE(E) DE MISSION ENVIRONNEMENT ET INDUSTRIE DURABLE
Cluses, France SYNDICAT NATIONAL DU DECOLLETAGE
offre d'emploi Assistant.e Commercial.e et administratif.ve
Nantes, France IMS France
offre d'emploi Représentant commercial / Apporteur d'affaires
télétravail US'IN PLUS
offre d'emploi Tourneur Régleur
Chacé, Bellevigne-les-Châteaux, France AAS INDUSTRIES
offre d'emploi Aléseur / fraiseur CN sur aléseuse-fraiseuse 5 axes
Chonas-l'Amballan, France NHIC TECHNICAL CENTER
offre d'emploi Opérateur Fraiseur
Bourges, France SECO TOOLS FRANCE

Les prochains événements

Septembre

13

Mardi

Journées techniques Didelon

Du 13 au 16 Septembre 2022

Le Poiré-sur-Vie (Vendée)

Septembre

20

Mardi

Sepem Toulouse

Du 20 au 22 Septembre 2022

Toulouse / Haute-Garonne

Septembre

27

Mardi

Micronora

Du 27 au 30 Septembre 2022

Besançon / Doubs

Octobre

4

Mardi

Motek

Du 4 au 7 Octobre 2022

Stuttgart/Allemagne

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros