« Il fallait accélérer le changement vers le digital »

lire plus tard
Outillage - Outils coupants Par Jérôme MEYRAND Publié le  20/07/2020
« Il fallait accélérer le changement vers le digital »
Thierry Cros, PDG de Seco Tools France.

Pour la première fois les Journées de l’usinage moderne (JUM) se dérouleront en mode virtuel. Une volonté de Seco Tools, qui va au-delà de la sécurité sanitaire, liée à l’épidémie de Covid-19. Entretien.

Pour cause d’épidémie de Covid-19, les Journées de l’usinage moderne (JUM) de Seco Tools France prendront un format inhabituel. Renommés le « Grand direct Seco : journées techniques interactives », elles se dérouleront les mercredi 23 et jeudi 24 septembre de 8h15 à 12h30 à Bourges et sur la sphère Internet. Afin de ne recevoir aucun participant sur place (pour la santé de tous), un plateau TV constituera le cœur de cet événement qui sera vécu en direct, sans quitter son domicile ou son bureau. Neuf partenaires (DMG Mori, Zeiss, Mastercam/Ficam, Blaser Swisslube, TDM, Tebis, MT Marchetti et Metrologic) participeront à ces journées qui marqueront les cinquante ans de la présence de Seco en France. Entretien avec Thierry Cros, PDG, et Antonin Hacan, responsable marketing.

Comment vous est venue l’idée d’organiser un tel événement à la fois virtuel et interactif avec vos clients ?
Antonin Hacan. Nous avons réfléchi à la manière de mettre en place notre programme des journées techniques, mais sous une autre forme, car le protocole sanitaire aurait été trop contraignant pour recevoir nos clients. Sachant que l’activité pourrait très bien repartir en septembre, en tout cas c’est ce que nous souhaitons tous, et du coup nous doutons que les chefs d’entreprises acceptent que leurs salariés puissent se rendre à notre événement à Bourges, qui nécessiterait de les mobiliser deux bonnes journées si on compte les temps de transport. En mode interactif, ils auront l’avantage de s’inscrire aux ateliers et conférences qui les intéressent, tout en restant sur leur lieu de travail.
Thierry Cros. A travers ces journées, nous souhaitons partager des innovations, parce que nos clients en ont besoin, plus que jamais. Mais aussi parce que dans une période de crise et de ralentissement, c’est le moment où l’on a du temps pour pouvoir se remettre en cause, aller chercher des idées nouvelles pour améliorer la productivité. Pour Seco, les JUM sont un événement important, qui coïncide avec les 50 ans de notre présence en France. Nous ne pouvions pas passer à côté. Notre expérience dans le travail à distance nous a confortés à lancer ces JUM de manière virtuelle. Beaucoup de gens se sont mis à la visioconférence avec le Covid-19. Chez nous, le Covid n’a été qu’un accélérateur, car nous avions déjà anticipé depuis quelques temps l’évolution d’événements virtuels, notamment en proposant des webinaires et des présentations virtuelles de produits à nos clients. Nous étions donc prêts pour ce type de relation à distance. Avec le confinement, nos clients se sont appropriés ces outils de télétravail par la force des choses, c’était donc pour nous le moment de passer à l’acte.

Les formats des ateliers et conférences ont-ils changés par rapport aux précédents JUM ?
A. H. Au lieu d’une journée complète, celle-ci a été scindée en deux matinées. Une réunion en ligne sur une journée n’aurait pas été tenable pour ceux qui sont derrière leur écran. Ce format permet aussi d’offrir la possibilité à un maximum de personnes de suivre l’actualité de l’événement et de s’inscrire seulement aux ateliers (il y en aura près de vingt) qui les intéressent. Nous avons opté pour une durée de trente minutes par atelier au lieu d’une heure à une heure et demie en présentiel.
T. C. Nous ne voulions pas seulement organiser un webinaire, mais ajouter de l’interaction, comme si nos clients étaient présents sur le site de Bourges.

C’est-à-dire ?
T. C. Que nous n’allons rien changer dans nos habitudes, sauf que tout se passera de manière virtuelle pour les clients. La visite de l’usine, nous allons la faire aussi. Notre ambition est de créer les mêmes conditions que si nous étions en présentiel.
A. H. Chaque conférencier sera présent sur vrai plateau TV, qui sera le cœur de l’événement, avec des incrustations visuelles, des animations. Tout se passera sur ce plateau, à l’exception de la visite du site de production qui, elle, sera en duplex, et les démonstrations d’usinage. La visite de l’atelier de production sera entrecoupée de différentes séquences avec des retours plateau, des focus sur des sujets en particulier. Nous mettrons en avant nos différents services et les solutions que nous avons mis en place dans le cadre de l’Industrie 4.0. Le but étant de retranscrire en virtuelle ce que la visite aurait donné en présentiel.
T. C. Nous voulons vraiment pouvoir interagir avec les participants, en leur laissant le temps d’intervenir par le biais d’un chat room, où l’on viendra puiser les questions qui auront été posées, voire même à l’issue d’une conférence, en leur donnant la possibilité d’intervenir par visio ou audioconférence, en ouvrant les micros. On ne veut surtout pas de monologue durant ces journées, mais réellement un dialogue avec nos clients.

Votre programme comprend aussi votre volonté de sensibiliser les participants que Seco Tools produit ses propres outils en France. Le contexte de la pandémie vous donne raison en somme…
A. H. Nous voulons démontrer tout l’intérêt de produire en France, à travers des témoignages de collaborateurs de nos différents sites de production : Seco Tooling Systems (ex-EPB) pour la fabrication d’attachements et de solutions d’équipements machines, Seco Reaming pour la production de solutions d’alésage, Seco AOB pour les outils PCD, et Seco Bourges pour la conception et production de fraises à plaquettes. Nous présenterons, à travers des interviews, l’expertise spécifique et l’historique de chacun de nos sites.

Antonin Hacan, responsable marketing de Seco Tools France.

A cela s’ajouteront des conférences techniques, notamment avec la participation de vos partenaires…
A. H. En effet, l’objectif de ces journées est quand même de répondre à des problématiques clients. Quand on va faire une conférence sur les stratégies d’usinage ou les usures des outils, c’est clairement pour apporter des solutions à nos clients, et j’ai envie de dire quelle que soit la marque. Il y aura des conférences sur le rôle des lubrifiants, la durée de vie des outils, les solutions d’environnement machine (bancs préréglage, frettage…), entre autres.
Comment le confinement a-t-il été géré au sein de l’entreprise ?
T. C. Nos priorités étaient d’assurer la sécurité de nos collaborateurs comme celle de nos clients, en éliminant tout risque de leur transmettre le virus, mais tout en veillant à ne jamais rompre le contact avec eux. Pendant la période de confinement, nous avons arrêté les visites chez nos clients, mais nous avons continué à faire des présentations de nos produits à distance. Nous sommes même allés plus loin que ça, puisqu’il nous est arrivé de faire à distance des mises en route d’outils, mais aussi des installations de bancs de préréglage et de frettage. Un des grands mérites de cette crise a été finalement de faire prendre conscience qu’il fallait accélérer le changement vers le digital.

D’où ces journées virtuelles mais bien réelles…
T. C. Finalement, on s’est rejoint avec nos clients. Car nous aurions très bien pu prendre cette orientation du travail à distance beaucoup plus tôt, mais si nos clients n’étaient pas prêts, on ne se serait certainement pas rencontré sur ce sujet-là. Or, aujourd’hui tout le monde s’est rencontré, car tout le monde s’est retrouvé dans la même situation.

S’inscrire aux journées JUM 2020

« Il fallait accélérer le changement vers le digital »
Jérôme MEYRAND - Rédacteur en chefFormé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi CHARGE(E) DE MISSION ENVIRONNEMENT ET INDUSTRIE DURABLE
Cluses, France SYNDICAT NATIONAL DU DECOLLETAGE
offre d'emploi Assistant.e Commercial.e et administratif.ve
Nantes, France IMS France
offre d'emploi Représentant commercial / Apporteur d'affaires
télétravail US'IN PLUS
offre d'emploi Tourneur Régleur
Chacé, Bellevigne-les-Châteaux, France AAS INDUSTRIES
offre d'emploi Aléseur / fraiseur CN sur aléseuse-fraiseuse 5 axes
Chonas-l'Amballan, France NHIC TECHNICAL CENTER
offre d'emploi Opérateur Fraiseur
Bourges, France SECO TOOLS FRANCE

Les prochains événements

Septembre

13

Mardi

Journées techniques Didelon

Du 13 au 16 Septembre 2022

Le Poiré-sur-Vie (Vendée)

Septembre

20

Mardi

Sepem Toulouse

Du 20 au 22 Septembre 2022

Toulouse / Haute-Garonne

Septembre

27

Mardi

Micronora

Du 27 au 30 Septembre 2022

Besançon / Doubs

Octobre

4

Mardi

Motek

Du 4 au 7 Octobre 2022

Stuttgart/Allemagne

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
Nos offres de lecture
Papier + numérique
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéros hors série (selon l'abonnement choisi)
  • Editions régionales (selon l'abonnement choisi)
  • Accès aux anciens numéros