[Edito-Vallées] Des entreprises prêtes à rebondir

lire plus tard
Sous-traitance Par  Jérôme MEYRAND Publié le  30/04/2021
[Edito-Vallées] Des entreprises prêtes à rebondir
Les usineurs de la région Auvergne Rhône-Alpes, les grands gagnants du plan de relance de l'Etat. (photo Shutterstock)
MACHINES PRODUCTION https://www.machinesproduction.fr

Pour ce nouveau numéro de l’édition régionale Machines Production Vallées, les entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont à l’honneur, car elles sont nombreuses (plus de cinquante) à bénéficier du plan de relance de la filière automobile et aéronautique. Il faut dire que ce territoire est connu pour abriter le plus grand nombre d’entreprises de mécanique en France, et plus particulièrement en Haute-Savoie, où sont regroupés plus de 430 décolleteurs sur 635 recensés dans le pays. Sous-traitants experts dans l’usinage de pièces complexes et aux tolérances de précision extrêmes, ces PME ont donc reçu un coup de pouce de l’Etat, qui finance une partie de leur investissement, pour rester compétitifs et viser de nouveaux marchés. Vous découvrirez dans cette édition, les projets qui ont été retenus, département par département.

« Préserver le tissu industriel »

Et comme si une bonne nouvelle n’arrivait jamais seule, les décolleteurs haut-savoyards ont eu la belle surprise d’apprendre qu’un programme d’aides leur était destinés, depuis fin janvier, afin de les accompagner à conquérir de nouveaux marchés, et dépendre peut-être un peu moins du secteur de l’automobile, qui représente en moyenne plus de 60 % de leur chiffre d’affaires. Car les constructeurs automobiles qui comptent, à terme, électrifier l’ensemble de leurs gammes de véhicules, auront de moins en moins besoin de composants mécaniques complexes. Alors l’Etat a débloqué une enveloppe de 3,2 millions d’euros, répartis sur trois ans, afin de « préserver et développer le tissu industriel en accompagnant la diversification et la mutation » des décolleteurs. Et nous vous expliquons comment, dans ce numéro.

Extrême précision

Même sans plan de relance, il y a bien sûr des entreprises de mécanique qui continuent d’investir. A l’image de ce sous-traitant de la Loire, que nous avons rencontré, où « pour conserver son leadership et satisfaire pleinement ses clients positionnés sur des marchés exigeants », il n’a cessé d’acquérir des moyens de production toujours plus performants qui permettent des précisions d’usinage jusqu’à 0,2 micron. A travers notre reportage, ce spécialiste de la micromécanique explique comment il ne laisse rien échapper, quand il s’agit de précision. Par exemple, son atelier est sous température contrôlée à +/-0,5°C.
Sa station de retraitement de l’huile de coupe dispose également d’un contrôle de la température extrêmement précis.

De Rhône-Alpes à l’Auvergne, de la Bourgogne à la Franche-Comté, ces territoires regorgent de mécaniciens qui font preuve de persévérance, malgré un contexte économique perturbé par la crise sanitaire due au Covid-19. Mais c’est bien la maîtrise de leur savoir-faire qui les ont rendus plus résilients que jamais.

[Edito-Vallées] Des entreprises prêtes à rebondir
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.
Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique