Sauver la filière de la fonderie automobile par la diversification

lire plus tard
Sous-traitance Par  Jérôme MEYRAND Publié le  26/04/2021
Sauver la filière de la fonderie automobile par la diversification
En France, la filière fonderie automobile doit se battre contre deux fronts : celui d'une concurrence internationale croissante et d'une forte baisse de la demande de composants pour moteurs à combustion interne. (photo Shutterstock)

Alors que les entreprise de fonderie automobile sont confrontées à des défis structurels, en raison de la fin programmée des moteurs à combustion interne, l'Etat vient de lancer un plan d'actions pour les aider à se diversifier sur de nouveaux marchés.

C’est un « plan d’actions spécifique visant à accompagner les transitions de la filière de la fonderie automobile » qui a été annoncé, lundi 26 avril, par le gouvernement. Une annonce qui fait écho à la probable fermeture de la fonderie MBF Aluminium, à Saint-Claude (Jura), qui emploie plus de 250 personnes et où sont produits des carters de moteurs et autres éléments de boîtes de vitesses.

Selon le site Internet du quotidien régional Le Progrès, les élus de Bourgogne Franche-Comté ont voté « unanimement », ce lundi 26 avril, en faveur d’une aide destinée à MBF Aluminium, dont la liquidation judiciaire est attendue ce mardi 27 avril. Une somme de
500 000 euros a donc été débloquée afin de payer les salaires des employés.

Aider les acteurs de la filière à se diversifier

A Paris, c’est à l’issue d’une table ronde, que les constructeurs automobiles, les acteurs de la fonderie automobile et l’Etat ont « collectivement » pris la décision de mettre en place des mesures visant à « accompagner les acteurs de la fonderie dans leur diversification et l’atteinte de l’excellence opérationnelle, grâce notamment à la mise à disposition d’experts de la part des constructeurs », a indiqué un communiqué du gouvernement. Aussi, il a été signalé la possibilité à ce que le Fonds Avenir Automobile 2 (FAA2), d’une taille maximale de 525 millions d’euros, puisse « intervenir pour renforcer les fonds propres des sous-traitants automobiles dans leurs projets de consolidation ».

Un fonds « exceptionnel » d’accompagnement et de reconversion des salariés, doté de
50 millions d’euros avec un apport de 20 millions d’euros des constructeurs, viendra également soutenir les projets de reconversion des salariés licenciés dans le secteur automobile, a annoncé le gouvernement.

Concurrence internationale

A noter qu’au titre du plan de relance, les acteurs de la fonderie automobile ont déjà pu bénéficier de plus de 13,4 millions d’euros d’aides publiques, qui sont venues soutenir
35,3 millions d’euros d’investissements productifs en France. Ce qui semble ne pas avoir été le cas pour la fonderie jurassienne. « La restructuration de la filière fonderie orchestrée par les donneurs d’ordres et l’État doit être une priorité afin de mener à bien des projets de diversifications sur d’autres marchés que la motorisation thermique, avait alerté, mi-avril, Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. MBF avait pu entamer ce virage, il faut donc poursuivre dans ce sens. »

En France, la filière fonderie automobile doit se battre contre deux fronts : celui d’une concurrence internationale croissante et d’une forte baisse de la demande de composants pour moteurs à combustion interne.

MINISTERE DE L'ECONOMIE https://www.economie.gouv.fr/
Sauver la filière de la fonderie automobile par la diversification
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

Annonces non trouvées

Les prochains événements

Juin

15

Mardi

SEPEM Colmar

Du 15 au 17 Juin 2021

Colmar / Haut-Rhin

Septembre

6

Lundi

Global Industrie Lyon

Du 6 au 9 Septembre 2021

Lyon / Rhône

Septembre

6

Lundi

Measurement World

Du 6 au 9 Septembre 2021

Lyon / Rhône

Septembre

14

Mardi

EPHJ

Du 14 au 17 Septembre 2021

Genève / Suisse

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique