Mécatronique : légère dégradation de l’activité au deuxième trimestre

lire plus tard
Composants Par  Jérôme MEYRAND Publié le  29/07/2021
Mécatronique : légère dégradation de l’activité au deuxième trimestre
L’indicateur de conjoncture Artema offre une image de la conjoncture de la mécatronique en France depuis le mois de janvier 2008.

Le dernier indicateur Artema de l’état de la conjoncture du marché de la mécatronique en France, durant le deuxième trimestre, montre une certaine stabilité de l’activité, laquelle s’est maintenue « à une bonne hauteur à fin juin 2021, malgré un léger décrochage »,
a indiqué, mercredi 28 juillet, le syndicat des industriels de la mécatronique, dans un communiqué.

Léger décrochage en raison d’un « effet de base », car « à partir de juin, la comparaison ne se fait plus par rapport à des mois dévastés liés au premier confinement (mars à mai 2020) mais avec des mois de reprise progressive de l’activité (juin 2020) », a précisé Artema.

Records de commandes dans le secteur des transmissions hydrauliques et pneumatiques

Le secteur des transmissions hydrauliques et pneumatiques a été particulièrement dynamique sur la période d’avril à juin, où des records mensuels en commandes ont été
« pulvérisés », commente le syndicat membre de la Fédération des industries mécaniques.

L’activité des roulements pour l’industrie s’est également bien comportée tandis que celle des guidages linéaires a réalisé « un bon premier semestre 2021 mais restent encore loin de 2019 ».

Difficultés dans l’automobile

Artema a pu observer, sur le deuxième trimestre, que le retour à la confiance se faisait sentir dans l’aéronautique, principalement pour la branche « hélicoptères », mais avec « de plus en plus de projets en moyen-courriers », relève l’organisation professionnelle qui rassemble 150 entreprises spécialisées dans les composants mécatroniques. Le spatial est également en croissance, alors que le secteur automobile, « accablé par les pénuries de semi-conducteurs retombe dans une période très difficile », s’inquiète Artema.

D’ici la fin de l’année, le syndicat des mécatroniciens affiche toutefois « une grande prudence ». Car « la fébrilité générale des commandes est toujours à l’ordre du jour, certains clients font du surstockage, et la situation des matières premières et de l’approvisionnement notamment en composants électroniques restent des facteurs d’inquiétudes à surveiller de près ».

Lire aussi : Mécatronique : l’activité rebondit au premier trimestre

Mécatronique : légère dégradation de l’activité au deuxième trimestre
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les dernières annonces

offre d'emploi Technico-commercial itinérant BtoB H/F
Région Rhône-Alpes Groupe TECHMO-SATECH
offre d'emploi TECHNICIEN SAV ITINERANT
HESTIKA FRANCE
offre d'emploi OEM Business Development Manager
Paris Eco-Adapt
offre d'emploi Technico-Commercial(e) Sédentaire
69 - MIONS WERMA
offre d'emploi Responsable Technico-Commercial(e) Région Est
Home Office région Est WERMA

Les prochains événements

Octobre

4

Lundi

EMO Milan

Du 4 au 9 Octobre 2021

Milan/Italie

Octobre

12

Mardi

SEPEM Industries Nord

Du 12 au 14 Octobre 2021

Douai/Nord

Octobre

19

Mardi

Siane

Du 19 au 21 Octobre 2021

Toulouse / Haute-Garonne

Octobre

26

Mardi

Sifer

Du 26 au 28 Octobre 2021

Lille/Nord

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique