[Edito] Une mémoire industrielle toujours vive

lire plus tard
Industries Par  Jérôme MEYRAND Publié le  04/06/2021
[Edito] Une mémoire industrielle toujours vive
Images d'archives provenant de la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain (CPSA).
MACHINES PRODUCTION https://www.machinesproduction.fr

La Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain (CPSA) veut dépoussiérer un passé industriel pour se tourner vers l’avenir. Pour cela, cette institution locale, véritable mémoire audiovisuelle du territoire, qui a constitué une importante collection de films inédits, a décidé d’ouvrir un programme de sensibilisation à la conservation et valorisation des archives audiovisuelles. Baptisé « Entre2Prises-archives audiovisuelles de l’industrie », il concerne les industries implantées en Haute-Savoie, dans l’Ain, le Jura et sur le canton de Genève. Son objectif : convaincre les dirigeants d’entreprises de la « valeur patrimoniale » de leurs archives audiovisuelles, « souvent délaissées ou méconnues », indique-t-on au sein de l’association fondée en 1999 par un collectif de passionnés de cinéma. La cinémathèque promet alors d’identifier, de répertorier, conserver et valoriser les films d’archives.

Les équipes de la CPSA se rendent au sein des entreprises volontaires, afin d’analyser leurs archives iconographiques, documentaires et audiovisuelles. De les diagnostiquer et de proposer des recommandations de conservation. La CPSA propose également une aide à la numérisation, la documentation et l’archivage des films que les entreprises souhaiteraient valoriser dans le cadre du projet ou déposer de manière durable.

« Mémoire ouvrière locale »

Pour constituer les archives de demain, une collecte de témoignages est menée, par le biais d’entretiens filmés, avec des salariés ou retraités des entreprises partenaires du projet. « Ces entretiens permettent de valoriser les femmes et les hommes mais également de documenter les métiers de l’industrie d’hier et d’aujourd’hui », assure-t-on au sein de la cinémathèque, qui dispose, à Veyrier-du-Lac, près d’Annecy, d’une salle de projection de 37 places.

Des capsules vidéo « Industrie, métiers d’avenir » ainsi que les montages d’archives « Une histoire industrielle » seront également mises en ligne sur le site Internet Letelepherique.org. Vous pourrez découvrir des entretiens de dix à vingt minutes, qui donneront la parole aux salariés. Ceux-ci présenteront leur métier, son histoire et ses caractéristiques.

Ce travail d’archivage vidéo vise à protéger des « images mémorables » en lien avec la filière industrielle locale, leurs sites de production et les savoir-faire. Il s’agit aussi de valoriser les salariés « dépositaires de la mémoire ouvrière locale » à travers « une démarche de transmission intergénérationnelle autour de l’histoire des métiers ».

[Edito] Une mémoire industrielle toujours vive
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.
Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique