Louis Bélet : une croissance de 45% en France

lire plus tard
Outillage - Outils coupants Par  Jérôme MEYRAND Publié le  30/11/2018
Louis Bélet : une croissance de 45% en France

Arnaud Maître codirige avec sa sœur Roxane Piquerez l’entreprise familiale Louis Bélet, spécialiste en Suisse, depuis 70 ans, dans la fabrication de fraises sur mesure pour le secteur horloger haut de gamme.

Depuis 1948, l’entreprise Louis Bélet fabrique des outils de coupe en carbure de tungstène, céramique et PCD sur ses sites de Vendlincourt et Porrentruy, en Suisse. Depuis fin 2008, Arnaud Maître, 45 ans, codirige, avec sa sœur Roxane Piquerez, 43 ans, la société, qui compte désormais 140 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 21 millions de francs suisses (18,31 millions d’euros). Le fabricant d’outils coupants de petite dimension propose une gamme de 1 à 6 mm de diamètre, dont les extrêmes vont de 24 à 0,05 mm.
Affichant une croissance à deux chiffres depuis deux années consécutives, l’entreprise familiale réalise 60% de ses ventes avec des clients de l’horlogerie (manufactures et sous-traitants), 10% dans le médical en Suisse, Europe et aux Etats-Unis, et 30% dans divers marchés, comme l’automobile, l’aéronautique et l’électronique.

Comment est née l’entreprise de votre grand-père ?

Si Louis Bélet a créé sa propre entreprise, c’est d’abord dû à une femme. A 39 ans, encore célibataire, mon grand-père rencontra Madeleine. Alors qu’il souhaitait l’épouser, celle-ci refusa, parce qu’il n’était pas question de se marier avec un paysan. Par amour pour elle, il a décidé de partir à La Chaux-de-Fonds afin d’apprendre le métier de mécanicien. Quatre ans plus tard, de retour dans son village natal, il lui montra son diplôme de mécanicien, Madeleine accepta alors de l’épouser et mon grand-père fonda aussitôt son entreprise.

Aujourd’hui, quel est votre objectif ?

Viser l’excellence pour satisfaire nos clients. N’étant pas moi-même, ni ma sœur d’ailleurs, des techniciens, nous nous reposons beaucoup sur nos salariés et c’est ce qui fait notre force. Nous leur faisons entièrement confiance et surtout nous les laissons s’exprimer. Nous utilisons certains outils du Lean, pour favoriser les échanges et les améliorations en interne. Cette notion de qualité est ancrée dans la tête de tous nos collaborateurs. Du coup, ils cherchent en permanence à fabriquer le meilleur outil, tout en veillant à garantir une productivité élevée.

Vous êtes une entreprise, qui, finalement, se nourrit de la richesse de ses collaborateurs …

Depuis très longtemps, nous avons développé le concept d’entreprise agile, nous évitons d’avoir trop de couches hiérarchiques dans notre organisation, afin d’être plus souple et réactif. Nous cherchons également à fidéliser notre personnel, en veillant à toujours améliorer les conditions et l’ambiance de travail. Notre premier pilier, c’est l’humain, car de belles machines, tout le monde peut en acheter. Nous misons aussi beaucoup sur la formation, nous avons actuellement sept jeunes en apprentissage et cinq autres en formation supérieure de technicien.

Quelle est la moyenne d’âge ?

40 ans. Nous visons à maintenir un équilibre, avec des seniors qui transmettent leur savoir-faire aux plus jeunes.

Quelle est la part d’investissement dans votre parc machines ?

15% du chiffre d’affaires par an, mais nous avons investi, cette année 2018, plus de 20%, afin d’accroître nos capacités de production, et répondre à une hausse du carnet de commande.

Sur quelles machines travaillez-vous ?

Nous travaillons avec cinq gros fabricants de machines d’affûtage, que nous préférons ne pas nommer. Notre parc est constitué de plus de 80 machines à commande numérique pour la taillage et l’affûtage des outils, dont trois machines laser pour les outils en PCD. A cela, s’ajoutent 25 machines spéciales, que nous avons développées en interne.

Pourquoi avez-vous décidé de construire vos propres machines ?

Parce que nous n’arrivions pas à trouver sur le marché des machines pour fabriquer certains outils, comme les outils de forme, outils profilés et fraises mères. Chaque machine est entièrement développée et assemblée sur place, et certains composants sont même fabriqués depuis notre atelier de mécanique.

Vous cherchez à accroître votre part à l’export ?

En effet, nous souhaitons nous renforcer à l’étranger, même si en Suisse il reste encore beaucoup de potentiel pour nous. Nous pensons qu’avec l’évolution du marché automobile, il y aura de plus en plus de micro-usinage.

Quel pays est votre premier partenaire commercial ?

La France. En trois ans, nous avons doublé nos ventes. Et cette année 2018, nous affichons une croissance de 45% par rapport à 2017. Nous travaillons avec un seul distributeur, Outimat, mais il nous arrive aussi de vendre nos produits en direct. Etant situé à 500 m de la frontière, non loin de Belfort, nous réalisons le dédouanement, ce qui permet de pouvoir livrer nos clients français sous 24 heures. La prochaine étape est de mettre en place une succursale.

LOUIS BELET S.A. http://www.louisbelet.ch
Louis Bélet : une croissance de 45% en France
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

Les nouveaux produits

MKS Hélios est un système de mesure compact et de taille réduite est capable de déterminer avec précision ... Machines Outil
GP Software GP Software est un des 3 distributeurs français de la puissante solution de CFAO intégrée ZW3D. Logiciel

Les dernières annonces

offre d'emploi Représentant industriel pour la France
Allemagne NORBERT J. BREUER
offre d'emploi Technico-Commercial
75/77/91/92/93/94 FRAISA FRANCE

Les prochains événements

Avril

13

Mardi

SEPEM Industries Nord

Du 13 au 15 Avril 2021

Lille/Nord

Mai

26

Mercredi

Lamiera

Du 26 au 29 Mai 2021

Milan/Italie

Juin

1

Mardi

JEC

Du 1 au 3 Juin 2021

Villepinte / Seine-Saint-Denis

Juin

3

Jeudi

Aff'Tech

Du 3 au 5 Juin 2021

Reims / Marne

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique