Avion autonome : les voyageurs se disent prêts

lire plus tard
Services Par  Jérôme MEYRAND Publié le  26/06/2020
Avion autonome : les voyageurs se disent prêts

Dans une étude, 70 % des personnes interrogées se déclarent prêts à voyager à bord d’un avion autonome au cours de leur vie.x

Sur un marché de l’aéronautique toujours plus compétitif, le développement de l’avion autonome est devenu un enjeu crucial pour les constructeurs. C’est, en tout cas, ce qu’écrivent les auteurs d’une étude d’Atomik Research, commandée par Ansys, l’un des spécialistes mondiaux de la simulation d’ingénierie. Il s’agit d’un véritable défi, lequel pourra être relevé que si les entreprises de la filière parviennent à faire la preuve de leur capacité à démontrer la fiabilité et la sureté de ces aéronefs du futur. « Un critère essentiel notamment pour garantir l’acceptation des utilisateurs », notent les auteurs de l’enquête Global Autonomous Vehicule, effectuée auprès d’un échantillon de 22 041 personnes âgées de 18 ans et plus, dans quinze pays.
Selon le sondage, réalisé entre le 26 avril et le 7 mai 2019, plus de deux tiers des consommateurs (70 %) se déclarent prêts à voyager à bord d’un avion autonome au cours de leur vie. « Les avions autonomes entreront en service dans les dix prochaines années et cibleront aussi bien les trajets intra-urbains et inter-urbains, notamment pour le fret et les taxis », relève Priyanka Chimakurthi, analyste recherches chez Frost & Sullivan. Pour elle, « l’automatisation des avions commerciaux sera progressive. Dans un premier temps, certaines opérations resteront contrôlées par les pilotes, avant de devenir entièrement autonomes. » Si l’automatisation continuait à transformer le transport aérien, elle devrait relever de nombreux défis, « notamment la perception des passagers, les contraintes pratiques, ainsi que les technologies de la batterie et de la propulsion », ajoute l’analyste.

Autopilote

Autre révélation : parmi les 70 % des répondants se déclarant prêts à voyager à bord d’un avion autonome, 58 % envisageraient de franchir le pas dans les dix prochaines années, tandis que 12 % confient vouloir attendre plus de dix ans. Mais les risques de défaillance lors d’un vol à bord d’un avion autonome constituent la principale crainte pour 65 % des personnes interrogées. Et 57 % se déclarent préoccupés par un mauvais fonctionnement de l’autopilote, lors de fortes intempéries et de turbulences. Une grande majorité (71 %) dit se sentir confiant lors d’une phase de décollage en pilotage automatique ou lors d’une phase d’atterrissage (76 %).
L’enquête du cabinet d’étude montre que seulement 7 % des répondants savent que la plupart des avions volent déjà de manière quasi autonome. Et lorsqu’ils apprennent que seules les dix premières et dix dernières minutes de vol s’effectuent en pilotage manuel, 36 % reconnaissent se sentir davantage en sécurité à bord d’un avion autonome.
Chez les 18-24 ans, l’enthousiasme pour l’avion autonome est sur toutes les bouches. Pour 83 % d’entre eux, ils espèrent voler un jour à bord d’un avion autonome, tandis que ce taux tombe à 45 % pour la catégorie des 65 ans et plus. Toutefois, 39 % des personnes interrogées pensent que le système de l’avion autonome est la technologie la plus sûre, face aux menaces de piratage, derrière le compte en banque (27 %), le smartphone (17 %), l’ordinateur (14 %) et la voiture autonome (12 %). Enfin, plus de la moitié des répondants (63 %) disent qu’ils seraient « potentiellement prêts à emprunter un taxi volant autonome ».

« Nouvelle ère du transport aérien »

« Les résultats de cette étude sont encourageants pour l’ensemble de l’industrie aéronautique, estime Eric Bantegnie, vice-président et directeur général « system business unit » chez Ansys, dont le siège social se trouve à Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis). Les consommateurs sont prêts pour une nouvelle ère du transport aérien. » Et de faire l’analyse suivante : « Afin de répondre aux besoins des constructeurs aéronautiques, les solutions numériques contribuant à la sûreté (digital safety) joueront un rôle majeur auprès des équipementiers, écrit-il. Fort de nos vingt ans d’expertise dans les solutions de développement de logiciels et systèmes embarqués critiques pour la sûreté des avions, Ansys permet de tester et de valider les systèmes de manière plus rapide et efficace, accélérant ainsi la mise sur le marché des véhicules autonomes. »

ANSYS FRANCE http://www.ansys.com
Avion autonome : les voyageurs se disent prêts
Jérôme MEYRAND Formé aux microtechniques, devenu journaliste en blouse bleue, passé par l’ESJ Lille.

à lire aussi

3DaéronautiqueaffûtageafnorAlternance

Les nouveaux produits

MKS Hélios est un système de mesure compact et de taille réduite est capable de déterminer avec précision ... Machines Outil
GP Software GP Software est un des 3 distributeurs français de la puissante solution de CFAO intégrée ZW3D. Logiciel

Les dernières annonces

offre d'emploi Collaborateur-ice technico-commercial
Région parisienne et Nord-Ouest France DIXI POLYTOOL SARL
offre d'emploi Technico-commercial H/F
Savoie ROSE PLASTIC
offre d'emploi Technicien S.A.V. itinérant (H/F)
France Est SELESCOPE MEDIA

Les prochains événements

Septembre

15

Mardi

EPHJ

Du 15 au 18 Septembre 2020

GENEVE / SUISSE

octobre

13

Mardi

3D Print

Du 13 au 15 Octobre 2020

Lyon-Eurexpo / France

Octobre

20

Mardi

Siane

Du 20 au 22 Octobre 2020

TOULOUSE / FRANCE

Novembre

24

Mardi

SIMODEC

Du 24 au 27 Novembre 2020

La Roche-sur-Foron / FRANCE

Couverture magazine Machines Production
Logo Machines Production
L'offre 100% numérique
18€/mois, sans engagement
  • Accès illimité
  • Tout le contenu magazine
  • Numéro hors série inclus
  • 100% numérique