Publicité

Athletics 3D personnalise ses pièces ergonomiques avec Zeiss

21.09.2018
ZEISS - Athletics 3D personnalise ses pièces ergonomiques avec Zeiss

Le jeune pousse de Villard-de-Lans s’est appuyée sur le scanner 3D Comet de Zeiss pour concevoir des pièces ergonomiques sur-mesure équipant les carabines des plus grands biathlètes mondiaux.


Village typique de montagne, niché au pied des plus hauts sommets du massif du Vercors septentrional, Villard-de-Lans (Isère) est le camp de base de la start-up Athletics 3D, fondée par le Villardien Clément Jacquelin.

Après avoir remporté le titre de champion du monde junior de biathlon en 2009 et obtenu sept ans plus tard son diplôme d’ingénieur à l’Institut polytechnique de Grenoble (INP), ce jeune entrepreneur de 28 ans équipe désormais les plus grandes légendes mondiales de son premier sport : le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, le Français Martin Fourcade, et depuis peu l’Allemande Laura Dahlmeier.
Sa spécialité ? Concevoir puis fabriquer des interfaces ergonomiques 3D pour du matériel sportif.

Déjà, lorsqu’il avait rejoint l’équipe de France de biathlon, Clément Jacquelin est aussi attiré par l’innovation. Alors pourquoi ne pas rapprocher ces deux univers. Surtout si ses pièces ergonomiques rendent ses tirs toujours plus précis. Le biathlon d’un côté, la prépa à une école d’ingénieurs de l’autre. Puis au fil du temps, il fait évoluer sa carrière de sportif, pour poursuivre en parallèle un double diplôme entrepreneurial au sein du pôle Grenoble INP et de Pépite oZer.

Il ne lâchera pas pour autant ses skis et sa carabine, en créant l’association Biathlon Start-up.

« De manière à pouvoir tester les premiers produits dans les conditions de compétitions », admet le jeune champion.


Première carabine sur-mesure en France


A l’approche de son double diplôme, il vient également au bout de son projet : celui de fabriquer la première carabine sur-mesure de France, entièrement issue des technologies de fabrication additive.

Pour cela, il s’est appuyé sur la plate-forme d’innovation et de valorisation industrielle S-MART Dauphiné-Savoie, dans laquelle sa start-up Athletics 3D a été incubée. Procédé de stratoconception pour la crosse en bois, technologique EBM (Electron BeamMelting) pour imprimer les becquets d’épaule en titane et l’éjecteur, imprimante 3D à fil pour les prototypes de pommeau.


Tout va s’accélérer lors d’un échange avec l’ancien biathlète isérois Raphaël Poirée, qui l’incite à présenter sa carabine aux athlètes présents à Oslo, lors de la Coupe du monde de biathlon, en 2017. Parmi eux, Ole-Einar Bjoerndalen, le maître de la discipline. Venu écouter le jeune français, le Norvégien finira par être séduit par le concept et lui commandera une carabine.

Puis, c’est au domicile de ce dernier, à Innsbruck, en Autriche, que Clément et Bjoerndalen débutent de fortes avancées.


Nouveau challenge


Athletics 3D lui fabriquera un éjecteur en titane, avec son propre design. Dans un second temps, un nouveau challenge d’envergure attend le Villardien.

Concevoir pour la carabine de l’octuple champion olympique le tout premier « bedding » (interface entre la crosse et le canon réalisée habituellement depuis une empreinte en résine) par fabrication additive, de manière rapide, sur site et aux côtes ultraprécises. « Il était prêt à ce que je fasse un scan de sa crosse, qu’il utilise en compétition, sur place à Oslo.

Il fallait que ce soit rapide, puisque j’avais deux heures pour le réaliser, et que le jeu fonctionnel soit minime, inférieur à 0,05 mm. C’était ses trois conditions », raconte Clément, qui n’avait pas le matériel adéquat pour répondre à ce cahier des charges. Du coup, il a eu besoin de s’équiper d’une technologie de scanner 3D avancée.
« Nous avons choisi Zeiss Métrologie France pour la qualité, le service et l’équipe », explique-t-il.

Athletics 3D décide de s’entourer de partenaires industriels forts, champions de leurs disciplines pour concevoir du matériel et préparer des méthodes d’ultrapersonnalisation pour des sportifs de haut niveau et sportifs de haut niveau handisport (méthode Sport 4.E présenté à la Cité des sciences le 13 février 2018). « En plus des performances techniques attendues par nos athlètes, l’action de nos partenaires doivent refléter l’implication et l’exigence de nos sportifs.

C’est sur ces derniers points que la sélection a été accentuée », poursuit Clément Jacquelin.


« Un accélérateur de développement technologique »


Rencontrés sur un salon, les interlocuteurs de Zeiss Métrologie France « ont été bons sur les trois exigences de Bjoerndalen : technologie ultraprécise, portable et rapide.

Et leur dynamique d’équipe et leur relationnel ont pleinement validé notre volonté de travailler ensemble, se souvient Clément. Avant tout, nous devons être certains de retrouver des façons d’être et de faire s’apparentant au sport de haut niveau. » La marque allemande a proposé à Clément, en l’espace de deux semaines, une rencontre avec l’équipe Zeiss Métrologie France sur Marly-le-Roi (Yvelines) et une formation d’utilisation d’une semaine du scanner 3D Zeiss Comet L3D 2.


Le Zeiss Comet L3D 2 est un scanner 3D par lumière structurée, qui permet de collecter les données d’un objet, mais aussi une partie du corps humain pour les applications d’Athletics 3D, à une vitesse de saisie pouvant atteindre jusqu’à 2 millions de points de mesure en quelques secondes, et au plus près des athlètes.
« Ce partenariat établit avec Zeiss Métrologie France est un puissant accélérateur de développement technologique, sur site et au plus proche des sites d’entraînement des athlètes. Cette dynamique ‘‘d’usine mobile’’ nous permet, par exemple, de réaliser le scan 3D d’une carabine complet, sans trou, en l’espace de 45 minutes, avec une précision de mesure 40 µm. Par exemple, nous avons pu transporter avec nous le Comet Zeiss L3D 2, lors de la Coupe du monde de biathlon à Oslo, cet hiver, s’installer à l’hôtel des athlètes et scanner sur place les carabines des athlètes qui souhaitent passer sur des nouveaux matériaux, tout en conservant les caractéristiques dimensionnelles et morphologiques travaillées depuis plus de 15 ans pour certains, ainsi que leur garantir une reproduction dimensionnelle conforme en cas de renouvellement, casse ou perte de matériel, explique Clément. Les athlètes ont été séduits par l’avantage compétitif que nous construisons avec nos partenaires fidèles à ces objectifs d’ultrapersonnalisation et d’ultraperformance. Ces évolutions leurs permettent de construire, dès à présent, une sérénité mentale indispensable aux performances à venir, et le biathlon en 2018 fut une première étape de cette série. »
En effet, après avoir récemment intéressé des athlètes internationaux comme tout récemment, l’athlète allemande Laura Dahlmeier, Athletics 3D et Zeiss poursuivent leur collaboration dans le développement de matériel ergonomique pour les handbike, dans le handisport, et le tir sportif en vue d’accompagner des champions porteurs de valeurs humaines fortes, en vue de futurs événements sportifs internationaux à venir.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

  • ZEISS - Zeiss, fournisseur global de mesure 3D haute précision

    22.02.2019

    Toute l’équipe Zeiss est présente sur Industrie Lyon pour rencontrer, échanger avec les utilisateurs sur leurs problématiques de contrôle. Elle expose une large gamme de produits innovants en métrologie et microscopie industrielle, depuis le microscope électronique à balayage […] Lire la suite

  • ZEISS - Zeiss crée un challenge pour détecter les futurs talents

    22.02.2019

    Redonner à la métrologie ses lettres de noblesse. Voilà en substance ce qui est à l’origine du premier Zeiss Challenge Metrology 4.0, qui décernera un prix aux trois meilleurs groupes participants, formés de deux ou quatre élèves de niveau bac, bac +2 ou bac +5. Un concours sans […] Lire la suite

  • ZEISS - Journée Technique Zeiss

    30.01.2019

    Une Journée Technique Zeiss aura lieu le mercredi 3 avril 2019 chez Carl Zeiss Services (Sablé-sur-Sarthe), centre de compétence du groupe Zeiss en analyse tridimensionnelle et ingénierie mécanique. Il sera possible de rencontrer leur équipe d'experts métrologues et […] Lire la suite

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande