Publicité

Des robots Yaskawa encore plus rapides et précis

30.05.2018
YASKAWA FRANCE - Des robots Yaskawa encore plus rapides et précis

Parmi les nouveautés du fabricant japonais dévoilées cette année, les robots de manipulation de la série GP, un modèle collaboratif et une cellule de soudage.


La nouvelle série GP de robots de manipulation Yaskawa se décline en quatre modèles : Motoman GP7, GP8, GP12 et GP25, ayant respectivement 7, 8, 12 et 25 kg de charge utile maximale.

Des robots qui se distinguent par de nombreuses évolutions, que ce soit en termes d’accélération, de vitesse d’axes, de précision, de temps de cycle ou encore de design.
La nouvelle armoire de commande Motoman YRC1000, l’une des plus compactes de sa catégorie sur le marché, selon Yaskawa, qui pilote ces robots leur permet d’atteindre « les meilleures performances en matière de trajectoire et de mouvement ».

Venant compléter sa gamme de robots polyarticulés, cette nouvelle série va progressivement remplacer les modèles MH (Master Handling) de la génération précédente et contrôlés en DX200.


Capteurs d’effort


Le spécialiste de la robotique industrielle et de la mécatronique a également sorti un tout nouveau robot collaboratif Motoman HC10.

Ce bras polyarticulé 6 axes affiche un rayon d’action de 1 200 mm, et peut supporter une charge utile allant jusqu’à 10 kg. Il est surtout sans risque pour les opérateurs. Une technologie de contrôle de force et de puissance vient arrêter automatiquement le robot en cas de contact avec un être humain. Pour cela, Yaskawa a installé des capteurs d’effort dans chacun des axes de son robot HC10.

« Son design a également été étudié pour éviter toute zone de pincement et donc permettre une collaboration avec l’homme des plus sécurisées », ajoute le constructeur nippon.
Par ailleurs, le roboticien japonais a conçu une cellule composée de deux robots de soudage à l’arc Motoman MA2010, qui était en démonstration lors du dernier salon Global Industrie, à Paris.

Avec 10 kg de charge et 2 010 mm de portée, elle travaille en synchronisation sur une pièce installée sur son nouveau positionneur TR-1000, et se caractérise par sa fonction de reprise automatique de cordon.

« Cette fonction de surveillance, appelée Error Recovery, permet de détecter, de traiter et de retravailler les erreurs de soudage qui peuvent survenir lors du processus de soudage en automatique », explique Yaskawa France, depuis Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, près de Nantes (Loire-Atlantique). Positionneur de pièce deux axes d’une capacité d’une tonne, le TR-1000, à la fois compact et puissant, va être employé pour placer la pièce dans des positions optimum de soudage.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande