Publicité

Kartesis maîtrise ses flux d’huile avec Total Lubrifiants

28.02.2019
TOTAL LUBRIFIANTS INDUSTRIE - Kartesis maîtrise ses flux d’huile avec Total Lubrifiants

En choisissant le producteur français de lubrifiants, le spécialiste de la fabrication de pièces complexes en très grandes séries a considérablement réduit sa consommation d’huile de coupe, grâce à la gamme Valona.


A Saint-Pierre-en-Faucigny (Haute-Savoie), l’usine Kartesis fabrique, entre autres, des électrovannes pour les boîtes de vitesses automatiques. Un dispositif constitué de pièces mécaniques complexes, dont certaines sont usinées dans la même matière que celle qui sert à produire les barreaux de prison.

« Autant vous dire que c’est une matière qui n’aime pas être coupée, ni percée », souligne, dans un sourire, Julien Panetta, responsable de site.
Le parc d’une soixantaine de machines, constitué de tours multibroches et quelques monobroches, est alimenté en huile entière et hydraulique à partir de deux centrales de filtration.

Ayant constaté des problèmes de filtration (colmatage), avec pour conséquence une plus forte consommation d’huile, ainsi qu’un changement de sa couleur, Julien Panetta décida de changer de fournisseur, conscient qu’un produit d’entrée de gamme n’était pas la solution à long terme.
Total Lubrifiants, distribué par Perrollaz AJM à Magland, fut choisi par le décolleteur. Un test sur une machine l’a rapidement convaincu, après avoir constaté « une baisse de la consommation nette de 30 à 40% ».


Vidanger l’intégralité du parc machines


Fin 2015, quatre tonnes d’eau sont déversées par accident dans la centrale de filtration, située juste en dessous d’un raccord du circuit de refroidissement qui venait de céder. « Nous avons dû vidanger l’intégralité de l’usine, en sortant 120 000 litres en 24 heures », se souvient M. Panetta.

Total Lubrifiants accepte de relever le défi : faire rentrer 100 000 litres en deux jours.
En 48 heures de rotations entre le dépôt Perrolaz AJM et l’usine et grâce à un camion de 30 m3 qui arrivait sur zone, le site a pu être remis en production.
Si au départ, Kartesis a souhaité conserver son fournisseur d’huile hydraulique, un suivi de l’état de l’huile dans ses machines-outils a révélé que « nous allions droit dans le mur, en termes d’usure d’outils, car notre huile hydraulique n’avait pas les additifs nécessaires à la coupe, avec une viscosité qui montait et appauvrissait l’huile de coupe », rappelle Julien Panetta.
« Pour contrecarrer cela, nous avons décidé de travailler avec l’huile hydraulique Valona MS 5032 HC (car elle possède une additivation d’huile de coupe) en l’associant avec leur huile de coupe Valona MS 7009 HC, pour nous permettre de conserver une viscosité de 22 mm²/s dans la centrale », ajoute-t-il.
« Au fur et à mesure des analyses, nous avons constaté un niveau d’additifs qui remontait dans la centrale », précise Frédéric Guilloton, référent travail des métaux France chez Total Lubrifiants.


Baisse de consommation des outils


Pour Kartesis, le bilan est très satisfaisant. « Le travail sur l’essorage de nos copeaux associé à la technologie de l’huile a tué la consommation, assure le responsable de site. C’est simple, je consommais à l’époque 180 000 litres d’huile de coupe par an, plus 70 000 litres d’hydraulique. Et aujourd’hui, nous restons à 70 000 litres d’hydraulique et quasiment zéro en huile de coupe. En fait, mes fuites hydrauliques constituent maintenant mon huile de coupe. »
Par ailleurs, M. Panetta a pu constater une baisse de consommation d’outils de 5 à 10%. D’autant plus que l’huile entière Valona a permis au décolleteur de réaliser certaines opérations d’usinage sur de gros diamètres, ou à l’inverse, des micro-perçages avec des forets à trous d’huile. « Et si l’huile n’est pas entre 20 et 22 centistokes, ça ne marche pas », commente Julien Panetta. Frédéric Guilloton ajoute : « La Valona 7009 fait 9 de viscosité et la 5032, 32 de viscosité, alors le mélange des deux, suivant les proportions, fait que le client dispose, dans sa centrale, d’une huile entre 20 et 25 de viscosité. » « Tous les produits Valona MS XXXX HC sont compatibles de par leur formulation. Ces produits sont alors miscibles sans effet indésirable », rajoute l’ingénieur produit Total Lubrifiants.


Huile hydraulique homologuée par Index


Autre avantage : l’huile hydraulique Total est homologuée selon la norme DIN-HLP-D, exigée par le constructeur Index. « Ce qui nous a rassuré dans notre choix pour Total, d’autant plus que j’ai constaté une baisse des entretiens hydrauliques, au niveau des filtres et de la maintenance préventive », admet Julien Panetta.
Enfin, interrogé sur l’évolution de l’usinage et des actions d’amélioration dans le liquide de coupe, M. Panetta émet l’idée de pouvoir « contrôler les paramètres autour de l’huile ». Et d’expliquer : « Je ne peux pas changer d’huile, je dois faire avec celle en service dans mes centrales. Mais je peux la laisser monter en température et devenir plus fluide. Ça joue forcément sur l’usinage. Il faudrait étudier cela. Peut-être que l’avenir serait d’asservir le refroidissement de la machine avec la viscosité de l’huile dans la zone de travail. » Et de conclure : « Chez nous, chaque détail compte, nous travaillons les temps de cycle au dixième de seconde, alors ça vaut le coup de se battre pour des détails. »

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande