Publicité

Les bonnes vibrations

30.11.2007
PEMTEC SNC - Les bonnes vibrations

L'usinage par électro-chimie est un procédé connu depuis un bon demi-siècle. Comme ses concurrents, il doit évoluer pour assurer des performances toujours meilleures. Récemment, une avancée majeure est arrivée sur le marché et a remis en cause tous les acquis dans le domaine. Voyons un peu _

Bref rappel L'usinage électrochimique, ou ECM (Electro Chemical Machining), s'opère par dissolution anodique rapide du métal de la pièce à usiner reliée au pôle positif (anode) d'un générateur de courant continu, l'outil d'usinage (cathode) étant relié au pôle négatif. Un liquide conducteur de l'électricité appelé électrolyte sépare l'anode et la cathode à une distance appelée gap, comme en électroérosion par enfonçage, ou EDM.

Deux méthodes d'usinage sont envisageables, l'une dynamique par avancée de l'outil au fur et à mesure que la pièce prend forme (défonçage, copiage, rectification électrochimique, etc.), l'autre statique lorsque l'outil reste immobile (usinage de forme statique, ébavurage). L'innovation avant tout Avec l'usinage électrochimique de précision des métaux, PEMTec (X.158) est en terrain connu.

En effet, forte de sa persévérance, PEMTec s'est démarquée comme l'unique société parvenant à mener à terme le développement et la fabrication en série de cette technologie. Des machines de la marque sont installées aux quatre coins de l'Europe et ont apporté à leurs acquéreurs de nouvelles dimensions dans la précision et la rentabilité. Le procédé PEM reprend le principe de la technologie ECM auquel il a été ajouté une électrode vibrante.

Les vibrations se font à une fréquence de 50 Hz et l'arrosage par aspersion se déclenche en position haute, au moment où l'espace entre l'électrode et la pièce est le plus grand. Ce balayage permet de chasser les poussières de métal en suspension dans le gap. Il en résulte un espace de travail toujours propre qui limite les arcs parasites, améliore les états de surface, la précision jusqu'à 3 à 4 µm suivant le métal usiné, et réduit les temps d'usinage.

Par ailleurs, la régulation de la température de l'électrolyte à 30° permet de conserver l'intégrité du métal à usiner, tant sur le plan physique que chimique. On remarquera enfin que, en plus d'être applicable à des formes géométriques complexes, cette technique est compatible avec la quasi-totalité des matériaux métalliques, dont les aciers nobles, les aciers pour roulements, les aciers élaborés par la métallurgie des poudres et les super alliages.

Des applications jusqu'alors irréalisables d'un point de vue technique ou en termes de rentabilité sont désormais possibles par le biais de ce procédé. Les éléments nécessaires Une installation PEM se compose des divers éléments suivants : PEMMechanic : Il s'agit d'un bâti rigide en forme de pont composée de granit noir naturel, d'acier inoxydable et de plastique. La table fixe possède des rainures en T et est connectée en anode.

L'axe vertical Z avec vibrateur est relié en cathode. PEMControl : La commande numérique dispose d'un écran tactile de 17". Le processeur travaille en temps réel et gère l'ensemble des fonctions de la machine. L'ensemble peut être raccordé au réseau de l'entreprise. PEMPower : Le générateur est du type 4 x 2 000 Ampères en 20 v DC unipolaire. La fréquence de la pulsion électrique va de 500 µs à 5ms pour une puissance maximum de 30 kW.

L'appareil est doté d'un dispositif de détection des courts circuits. PEMAqua : est le dispositif de filtration par membranes. Il filtre à 1 µm avec un débit de 40 l/min sous une pression de 10 bars et possède une purge automatisée.

Le circuit de pompes dose en valeurs de pH et de conductivité, assure la déchromatation et régule la température. PEMTool : L'outillage assure le maintien en position, le balayage et l'approche du contact. Bien plus qu'une machine Au delà de la vente de machines, PEMTec propose une gamme complète de prestations basées sur son savoir-faire : Ingénierie, conseil en applications, analyse du cahier des charges et proposition de solutions, développement de machines spécifiques, études de faisabilité, analyses de matériaux et étude de faisabilité géométrique. Ces services sont complétés par la conception d'outils : électrodes, concepts de rinçage, de conduction électrique et d'automatisation. Le fabricant indique encore qu'il est à même de réaliser des prestations d'usinage en petites et en grandes séries pour ses clients. Le constructeur a implanté de nombreuses machines en Europe. En France, on trouve entre autres, celle de la société Sermatec, implantée dans le Loir et Cher. Une belle référence.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande