Publicité

Hourat, certifié Nadcap EDM

08.02.2019
ONA ELECTRO EROSION FRANCE - Hourat, certifié Nadcap EDM

Installée à Bordes en Pyrénées-Atlantiques, Hourat est une société de services en mécanique générale. Cette PME reconnue pour ses qualifications a décidé d’utiliser les compétences de ONA et a investi dans deux machines d’électroérosion de la marque afin de compléter son parc actuel.


Depuis 1970, Hourat s’inscrit comme un partenaire majeur en mécanique de précision. La société réalise des pièces pour les secteurs aussi variés que l’aéronautique, l’énergie, le secteur pétrolier, ou encore ferroviaire qu'elle accompagne de la conception à la fabrication des pièces mécaniques. Elle est accrédité Safran (Airbus), ISO 9001, EN 9100, UTC (Boeing), Nadcap et ENI5098 (ferroviaire) en cours.

A l'origine elle a été rachetée en juin 2017 par trois industriels Michel Medioni, Guillaume Germain et Yannick Suzanne lequel est aujourd’hui à la tête de l’entreprise. La nouvelle direction affiche une ambition et un enthousiasme communicatifs pour son développement. « L’entreprise a pour vocation de devenir une PME industrielle agile. Nous devons obtenir encore plus de flexibilité dans la conception et la fabrication.

Chaque contrainte doit devenir une source de réflexion pour améliorer les processus » explique Yannick Suzanne. Beaucoup de choses ont déjà changé en un an.


Une société en ordre de marche


Hourat dispose de plusieurs atouts. Outre ses différentes accréditations, elle possède un savoir-faire complet en tournage, fraisage, rectification et électroérosion.

Son bureau d’étude, composé de trois personnes, permet de proposer un transfert de responsabilité en proposant un service complet de conception à la fabrication de pièces. Elle se réorganise de manière à réagir plus rapidement aux demandes des clients.

Ainsi, on peut noter la présence d’un service commercial composé de trois ingénieurs pour l’établissement des devis, d’un poste méthode avec un chef de projet pour tout nouveau produit et d’un espace logistique géré par un ingénieur pour la gestion des flux. L’atelier de 1 800 m2 est divisé en différents espaces : fraisage, tournage, rectification et électroérosion.

On peut noter la présence de neuf machines d’électroérosion (cinq à fils et quatre d’enfonçage) dont les deux dernières arrivées ONA , les modèles QX6 et AV35. Tout a été repensé afin d’améliorer la flexibilité. Vingt cinq personnes sont employées aujourd’hui à la production auxquelles s’ajoutent trois alternants (Bac Pro, BTS et Ingénieur).

« Dans l’atelier, il n’y pas de presses boutons, uniquement des compétences » affirme Yannick Suzanne.


Des objectifs


En 2017, l’entreprise dépendait à 80% de deux clients et aujourd’hui seulement d’un à 40%. 550 000 € ont été investi pour la croissance de l’atelier en 2018. 25% du chiffre d’affaire 2018 a été obtenu à l’aide de nouveaux clients. Cette entreprise n’a pas une vocation de production de masse.

Elle se propose de travailler les petites séries et autres pièces à valeurs ajoutées sur le marché de l’outillage et les pièces pour l’aéronautique, principalement dans le sud-ouest de la France. L’aventure industrielle avec croissance interne et externe ne fait que commencer. En effet, afin d’accroître ses nombreuses compétences et de proposer plus de services, elle a prévu d’investir dans des usines de la région.

Hourat veut aussi devenir une société de mécanique de précision avec une activité principale : l’électroérosion. A cette fin, il est prévu d’agrandir l’atelier de 1 500 m2 pour accueillir une trentaine de machines de ce type. La société a été l’une des premières à être accréditée Nadcap EDM. Cette certification tient compte, entre autres, du mode opératoire, de la compréhension du process et de la compétences des opérateurs afin de garantir une maîtrise de la production.

Elle fait parti du réseau « croissance premium ». C’est un programme pilote d’accompagnement renforcé des entreprises stratégiques de Nouvelle-Aquitaine, en particulier des PME des secteurs de l’industrie et des services à l’industrie.


Un partenariat de bon sens


« Nous avons choisi ONA car elle maîtrise son soft et sa mécanique.

Elle est techniquement prête pour la certification Nadcap et peut répondre aux éxigences des sociétés comme Safran. Nous avons établi une relation de confiance. Nous apprécions son accessibilité et son écoute. Nous avons trouvé avec ONA un partenaire fournisseur de solutions avec des similitudes dans nos valeurs » explique Yannick Suzanne. « ONA se démarque par son service. Donnez nous une pièce et nous vous montrons nos capacités » affirme Damien Roure, Directeur Commercial chez ONA.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande