Publicité

Multistation : des technologies multiples

30.04.2018
MULTISTATION - Multistation : des technologies multiples

Le distributeur propose plusieurs marques de machines pouvant répondre à un grand nombre de projets.

Ingénieriste dans la fabrication additive et digitale, Multistation a su s’appuyer sur plusieurs partenaires, constructeurs de machines. Parmi eux, Gefertec, dont les machines sont équipées de tête de soudage arc, qui permettent de fabriquer des bruts/préformes. « Avec une très grande productivité », car la technologie employée est le dépôt de fil fondu à l’aide d’un arc électrique.

« Il s’agit de la combinaison industrielle d’une machine CNC, d’un poste de soudure automatisé et d’un logiciel de gestion du parcours d’outils spécialement développé pour ce procédé », décrit Multistation, fondée en 1987 par Yannick Loisance.
Basée sur une CNC de 5 axes permettant un volume de construction de 0,06 m3, la GTarc 60-5 est la plus petite machine de la gamme.

Un volume permettant la construction rapide de pièces de moyennes dimensions, comprises dans un cylindre de 400 mm de diamètre pour 450 mm de hauteur. Grâce aux 5 axes, l’utilisateur bénéficie pleinement du potentiel du procédé de dépôt de fil, pour obtenir les formes les plus optimales.


Multilasers
Avec le constructeur SLM Solutions, Multistation propose désormais la nouvelle SLM 280 2.0.

« Elle est basée sur les retours d’expérience des premiers utilisateurs de la SLM 280, notamment du domaine aéronautique », souligne son distributeur. Comme le précédent modèle, la version 2.0 dispose d’un volume de fabrication de 280 x 280 x 365 mm.

Elle est disponible selon plusieurs configurations : monolaser de 400 W ou 700 W, ou en configuration multilasers, 2 x 400 W, 2 x 700 W, ou 1 x 700 W + 1 x 1 000 W.
Selon le fabricant, la gestion du flux de gaz a été optimisée, assurant une grande homogénéité de process sur toute la surface du plateau, avec une consommation de gaz réduite.

Il a opté pour un système de filtration en configuration 2+1 filtres : deux filtres en parallèle captent les grosses particules quand un troisième filtre capte les particules fines, afin d’accroitre la durée de vie.
Quant à la manipulation de la poudre, sur la SLM 280 2.0, elle est effectuée via des bouteilles fermées hermétiquement, limitant ainsi les contacts avec l’opérateur.

En fin de process, le dépoudrage des pièces est effectué directement dans la chambre de fabrication, qui reste fermée et inertée en gaz, grâce à son accès par boîte à gants.


Garantir l’intégrité matière
Autre marque représentée par Multistation : EBM. Ce dernier a sorti l’Arcam Q20plus, sa machine dite de troisième génération, développée pour la fabrication d’une large gamme de composants aéronautiques.

Le procédé Arcam permet de fabriquer des pièces couche par couche, à partir d’une poudre de métal, dont les grains sont fondus par un faisceau d’électrons. « Chaque couche est fondue avec la géométrie exacte définie par le modèle 3D », précise Multistation.

Un processus qui se déroule sous vide et sous température élevée, afin de garantir l’intégrité matière de la pièce et d’éliminer les contraintes résiduelles lors de la fabrication.
Parmi le réseau de partenaires de Multistation, figure aussi Optomec.

Son système de fabrication additive par projection de poudre LENS 850-R, doté d’une large enveloppe de travail et d’un système de contrôle 5 axes, s’adapte tout particulièrement pour la réparation et la fabrication de composants métalliques à haute valeur ajoutée, comme on en trouve dans les industries de l’aérospatiale et de la défense. Son volume de travail est de 900 x 1 500 x 900 mm.

Elle est équipée d’un laser à fibre IPG d’1 kW, d’une enceinte hermétique pour un laser de classe 1, du logiciel LENS contrôle, d’une commande à 5 axes et deux distributeurs de poudre. « Le large volume de travail s’adapte parfaitement aux pièces comme les disques aubagés, les roues à ailettes et les arbres », note Multistation.

Ajoutée à cela, une technologie LENS, qui utilise l’énergie d’un laser à fibre de forte puissance, pour construire des structures couche par couche par déposition de poudre (métaux, alliages, céramiques ou composites). Grâce à deux distributeurs de poudres, l’utilisateur peut jouer sur la composition de la matière. « Chaque couche pouvant avoir une composition différente », signale Multistation.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande