Publicité

Acrobot, le robot usineur de haute précision

28.02.2017
LE CRENEAU INDUSTRIEL - Acrobot, le robot usineur de haute précision

Labellisé par le pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries, ce projet a obtenu un financement du Fonds unique interministériel à hauteur de 1,16 million d'euros.

Son nom : Acrobot. L'innovation : un robot d'usinage de haute précision pour l'aéronautique. Labellisé par le pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries, et porté par Le Créneau Industriel, à Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), ce projet a obtenu un financement du FUI (Fonds unique interministériel) à hauteur de 1,16 million d'euros.

" Ce soutien confirme la qualité de ce programme de R&D qui doit déboucher sur une innovation majeure ", souligne un communiqué.
En cherchant à transférer un certain nombre d'opérations d'usinage complexe sur un robot, une machine plus légère et moins onéreuse que les centres d'usinage actuels, précise-t-on du côté des porteurs du projet, Acrobot devrait permettre d'atteindre une réduction des coûts de l'ordre de 30%, une emprise au sol divisée par deux et une flexibilité accrue.
A l'initiative de ce programme, Le Créneau Industriel souhaitait optimiser l'usinage de précision, notamment pour l'aéronautique, aussi bien en termes de coûts que de process. Pour cela, le spécialiste des solutions d'usinage innovantes a mobilisé de nombreux acteurs, entreprises de la région et l'Ensam (Ecole nationale supérieure d'Arts et Métiers) de Lille.
Piloté par une commande numérique, qui est une première rupture technologique, le robot, fabriqué par Stäubli, à Faverges (Haute-Savoie), usinera comme une machine-outil. " L'objectif est que l'opérateur qui intervient sur le robot retrouve l'environnement connu de l'usinage : l'interface homme-machine est inchangée, avec une programmation en repère cartésien X-Y-Z et code ISO, comme sur une machine-outil traditionnelle ", précisent le pôle Mont-Blanc Industries et Le Créneau Industriel, qui ont sollicité Siemens pour conduire cette étape de R&D pour le pilotage du robot.


" Un robot trois fois plus précis "
Le cahier des charges imposait également une grande précision du robot, " qui doit être trois fois plus précis que la plupart de ceux utilisés dans l'industrie automobile, par exemple ". Plusieurs partenaires épaulent l'équipe R&D du Créneau Industriel pour travailler sur le couple robot-process. Le volet ''augmentation de la précision absolue du robot'' est confié à Stäubli et Siemens, ayant pour support scientifique l'équipe ''ingénierie numérique des systèmes mécaniques'' de l'Ensam, qui apporte son expertise en modélisation et correction des imprécisions d'un robot. Precise France, fabricant à Peillonnex de broches et électrobroches pour l'usinage grande vitesse (UGV), et Carbilly, fabriquant à Saint-Pierre-en-Faucigny d'outils coupants en carbure monobloc standard et d'outils spécifiques, tous deux membres de Mont-Blanc Industries, planchent sur l'optimisation des process d'usinage, afin de réduire les sollicitations mécaniques du robot, avec l'appui du centre technique Cetim-Ctdec de Cluses.
Un démonstrateur industriel, destiné à la découpe de pièces en nid d'abeille, sur le site du Créneau Industriel à Annecy-le-Vieux, permettra de réaliser des essais, préséries et échantillons à la demande des clients. " Plusieurs d'entre eux sont déjà impliqués dans le projet Acrobot, notamment pour les phases de tests ", indique l'entreprise qui consacre 5% de son chiffre d'affaires à l'innovation technologique. Alors que ce programme de R&D s'étend sur trois ans, la prochaine étape portera sur l'usinage de pièces en composites puis en matériaux durs (acier, titane...).


Pénétrer de nouveaux marchés
Président du Créneau Industriel, Laurent Combaz affirme qu'un tel projet s'inscrit dans la stratégie de croissance de son entreprise, notamment sur le marché aéronautique. Une stratégie fondée sur le développement de solutions d'usinage (combinant machine et process), adaptées aux spécifications de chaque client. " Notre objectif est de consolider nos positions sur les niches où nous sommes déjà présents et de pénétrer de nouveaux marchés en nous appuyant sur des solutions robotisées ", insiste celui qui compte désormais doubler son chiffre d'affaires d'ici cinq ans.
A Cluses (Haute-Savoie), au siège du pôle de compétitivité fondé en 2006, son directeur général Jean-Marc André se félicite de l'obtention de ce FUI. " La dynamique initiée par Mont-Blanc Industries a permis de mener plus de 50 projets d'innovation collaborative ciblés sur l'Industrie du futur. Le pôle aide les PME et ETI industrielles du territoire à accroître leur performance globale en y diffusant des innovations technologiques de rupture mais aussi en y activant tous les leviers de l'innovation organisationnelle. " Pour M. André, Acrobot est considéré comme un " nouveau succès d'un écosystème alliant entreprises industrielles, centres techniques, centres de recherches et de formation et institutions, et de notre modèle que nous voulons promouvoir au niveau régional ".
Orientée sur le développement de l'Industrie 4.0 et de l'usine du futur, la structure qui regroupe en Haute-Savoie 315 entreprises voit dans ce projet Acrobot le témoignage " du dynamisme de l'écosystème de l'usinage de précision " dans le département, qui abrite la plus forte concentration nationale de décolleteurs.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande