Publicité

Sécurité en entrepôt, réparations proscrites

29.09.2017
JUNGHEINRICH FRANCE - Sécurité en entrepôt, réparations proscrites

L’exploitant d’une entreprise de mécanique connaît bien les dangers d’utilisation des machines-outils. Leurs protections actuelles ont fait reculer les accidents. Mais, dans une usine, le danger peut venir d’endroits bien moins surveillés.

La norme européenne NFEN 15635 fournit des lignes directrices concernant les aspects opérationnels applicables à la sécurité structurelle des systèmes de stockage. Ces systèmes sont associés à des appareils de manutention mécanique lourds fonctionnant à proximité des systèmes de stockage statiques. Elle réduit le plus possible le risque et les conséquences d’un fonctionnement dangereux ou d’un dommage causé à la structure.

D’après les dispositions réglementaires en matière de sécurité sur le lieu de travail, l’exploitant en tant qu’employeur ne doit mettre à la disposition de ses employés que des équipements de travail sûrs. L’employeur doit évaluer les risques encourus avant l’utilisation de ces équipements de travail et en déduire quelles mesures de protection sont nécessaires et adaptées.

Toute modification des équipements de travail liée à la sécurité nécessite que l’employeur procède à une nouvelle évaluation des risques. Depuis plus de 60 ans, Jungheinrich est constructeur de chariots automoteurs et propose des systèmes de stockage. Directement concerné par cette norme, ce spécialiste de la manutention a mis en place des inspecteurs chargés de veiller à la sécurité des rayonnages.

Il en explique aussi les tenants et aboutissants.


Pièces de rechange d’origine garanties
Lors des opérations de stockage sur des rayonnages en hauteur, il est parfois difficile d’éviter l’accrochage de la palette. Lorsqu’on stocke des éléments mécaniques lourds et encombrants, ces incidents répétés impliquent une surveillance constante de l’état du système de stockage.

En cas de dommage, une réparation sur place est vivement déconseillée car, au point 9.7.1 de la norme NFEN 15635, il est indiqué : « Le remplacement des éléments endommagés est recommandé au lieu de réparations sur site, étant donné qu’un contrôle de la qualité efficace est difficile sur des matériaux formés à froid. » Et également : « Aucune réparation des éléments endommagés ne doit être autorisée sans l’approbation du fournisseur du système. » Le professeur Dieter Ungermann, de l’Université technique de Dortmund, faculté d‘architecture et de génie civil, département des constructions métalliques, le confirme également : « Il est essentiel que la structure porteuse présente à nouveau, après la réparation, la sécurité structurale et d’utilisation d’origine. C’est toujours le cas si l’élément endommagé est remplacé par une pièce de rechange d’origine et si la partie du rayonnage concerné est vidée lorsque le remplacement est effectué. »
Jungheinrich, en tant que constructeur et fournisseur de rayonnages, le confirme en refusant d’attester les propriétés statiques d’un élément réparé sur place ni, par conséquent, la stabilité du rayonnage. « À notre avis, il est matériellement impossible de prouver que les éléments ‘‘réparés’’ ont au moins les propriétés statiques de la pièce d’origine, car les résultats des tests effectués sur ces éléments ne sont pas reproductibles. Le dommage a un caractère unique et le calcul est impossible en raison du comportement physique imprévisible d’un élément réparé », explique Marco Harder, responsable rayonnages et agencement d’entrepôt chez Jungheinrich.
En conclusion de ces recommandations, l’exploitant d’une entreprise a tout intérêt à faire appel à un spécialiste, tel que Jungheinrich. En tout cas, grâce à une inspection régulière de son système de stockage et au remplacement des pièces défectueuses par des pièces d’origine, il protège ses employés et se protège lui-même. CQFD.

ABONNEZ VOUS

Lecture réservée aux Abonnés

Vous devez être abonné pour
accéder à cet article

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande