Publicité

De nouveaux outils pour le conception des pièces

15.06.2017
IRT Systemx - De nouveaux outils pour le conception des pièces
Spécialisée à Palaiseau (Essonne) dans l’ingénierie numérique des systèmes du futur, l’institut de recherche technologique SystemX a lancé, le 30 mai, un nouveau projet pour développer des méthodes et outils numériques dédiés à la conception optimale de pièces et de systèmes complexes. Baptisé TOP, pour Topology Optimization Platform, il met en œuvre la technologie des lignes de niveau pour doter les bureaux d’études industriels d’outils d’optimisation topologique innovants.

Ces derniers permettront « de traiter les demandes de conception de pièces complexes pour créer des produits performants et novateurs dans un environnement économique fortement concurrentiel », explique System X, qui s’adresse particulièrement aux industries automobile, aéronautique et aérospatiale.

Les travaux de SystemX et de ses partenaires industriels et scientifiques reposent sur la méthode des lignes de niveau, qui offre une description précise de l’interface de la pièce, permettant à la fois une modélisation physique plus rigoureuse, la prise en compte des contraintes de fabrication formulées sous forme géométrique et une définition plus claire de la pièce optimale.

Ainsi, plusieurs verrous scientifiques et technologiques pourront être levés, comme la formulation mathématique des critères de conception industriels et leur sensibilité aux changements de géométrie, le développement d’algorithmes d’optimisation itératifs adaptés à la spécificité des problèmes d’optimisation topologique, le recours à un maillage qui s’adapte à une géométrie évoluant radicalement au cours des itérations, ou encore l’intégration des outils d’optimisation au cœur de la chaîne de conception. L’optimisation topologique, c’est à la fois une méthodologie de conception, largement adoptée dans l’industrie, et la discipline scientifique qui lui a donné naissance, selon System X, dont les bureaux sont basés sur le plateau de Paris-Saclay. « Elle vise à générer une pièce mécanique aussi performante que possible et conforme au cahier des charges fixé par l’utilisateur, en calculant directement la répartition de la matière au sein d’un volume donné », décrit l’institut de recherche, qui se positionne comme un accélérateur de la transformation numérique.
Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande