Publicité

Traub propose un tour avec une cellule robotisée intégrée

28.04.2017
INDEX FRANCE - Traub propose un tour avec une cellule robotisée intégrée

En plus d’avoir dévoilé son nouveau tour TNL20, le constructeur a présenté, lors de ses journées portes ouvertes en Allemagne, la cellule de robot intégrée Xcell Plus.

Le groupe Index a dévoilé, lors de ses journées portes ouvertes, organisées du 28 au 31 mars à Reichenbach (Allemagne), son tout nouveau tour Traub TNL20, ainsi que le modèle équipé d’une cellule de robot intégrée Xcell Plus. « Elle fait partie de la machine, souligne Bertrand Wetzel, chef de produit chez Index France, devant un groupe de décolleteurs venus de Haute-Savoie. C’est une cellule amovible et vous pouvez travailler avec un embarreur.

»
Ce système d’automatisation intelligente a été développé pour offrir « un avantage de polyvalence et d’économie » aux sous-traitants industriels, en assurant une alimentation ou évacuant des pièces brutes et/ou usinées rapidement, « de manière fiable et variable », précise Traub.


En étant intégrée ergonomiquement dans la machine, la cellule Xcell Plus peut être déplacée simplement vers la gauche pendant le processus d’équipement, afin de permettre l’accès intégral au compartiment d’usinage de la machine. Pendant la production, la cellule robot étant bloquée devant la zone de travail de la machine, l’accès du robot à l’espace d’usinage s’effectue alors via le capot coulissant, qui s’ouvre automatiquement.


Xcell Plus abrite un magasin vertical, peu encombrant, avec une réserve allant jusqu’à 14 palettes de 400 x 300 mm pour 25,4 mm de hauteur maximale. Si les palettes avec les lopins sont chargées par le haut, les palettes avec les pièces usinées sont retirées par le bas, « et ce à tout moment, sans interruption de la production », affirme Traub.

Les palettes sont extraites par le robot, le magasin avançant par palier de 25,4 mm vers le bas.
« La cellule de robot optionnelle est un concept qui sera duplicable sur toutes nos machines Index et Traub », a fait savoir Bertrand Wetzel, lors de la visite du show-room.

Sur le tour TNL20 exposé à Reichenbach, il s’agissait d’une cellule de mesure et de rangement de pièces, équipée du robot multi-application à cadence élevée de Fanuc, LR Mate 200iD, un 6 axes compact, dont le bras possède la taille et la portée approximative du bras humain. A l’intérieur de ce système d’automatisation, on trouve également un appareil Equator 300 de Renishaw, un comparateur grande vitesse capable d’inspecter des pièces fabriquées en moyennes et grandes séries.


Conçu spécifiquement pour l’atelier et doté d’une technologie novatrice, l’Equator 300 s’appuie sur la comparaison traditionnelle des pièces usinées à une pièce-étalon. « Aussi rapide qu’un contrôle de pièce usinée, ce réétalonnage compense immédiatement les variations thermiques d’un environnement d’atelier », explique le spécialiste de la métrologie. Equator peut également intervenir dans les usines subissant de forts écarts de température.

Pour cela, un simple étalonnage suffit pour remettre le système à zéro et lui faire effectuer une comparaison répétable de l’étalon.


Nouvelle cartérisation
Par ailleurs, le groupe Index avait aussi présenté son nouveau Traub TNL20, un tour automatique longitudinal-transversal.

Le développement a été réalisé sur la base de la série TNL éprouvée, ce qui a permis de conservant ses actuels points forts, tout en offrant de nombreuses améliorations relatives à la productivité, la précision et bien sûr l’automatisation. La firme allemande le propose en deux versions, pouvant être équipées de manière variable : les TNL20-9 et TNL20-11.


Avec ses neuf axes linéaires, deux tourelles (respectivement 8 postes à 12 000 tr/mn, pour 2 kW), un module de face arrière (4 postes) et une contre-broche autonome, le tour TNL20-9 permet ainsi de faire intervenir trois outils simultanément, ce qui assure une augmentation nette de la productivité.
Quant au TNL20-11, il est équipé d’un module de face avant supplémentaire (6 postes, dont 3 entraînées à 12 500 tr/mn, pour 2 kW) sur un chariot X-Z autonome.

Le constructeur souligne que l’interpolation de l’axe de commutation ‘‘H’’ du module de face avant, avec l’axe X du chariot transversal autonome, permet d’utiliser le module de face avant pour réaliser des usinages en Y ou des corrections d’outils sur la broche principale.

« Pour réduire les temps d’usinage, cet équipement permet le cas échéant de produire simultanément avec jusqu’à quatre outils », rapporte Traub.
Redessiné, le tour TNL20 reçoit une cartérisation extérieure clairement structurée, « qui s’adapte aux exigences techniques, sans plis ni arêtes inutiles », relève le fabricant. La machine comporte une grande fenêtre d’observation vers le compartiment d’usinage.

Pour offrir un accès confortable à la broche principale et ses périphériques, le tour dispose désormais d’un volet roulant.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    165€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    165€TTC/an
    format papier sur demande