Publicité

Huron innove en France

28.02.2018
HURON GRAFFENSTADEN - Huron innove en France

Avec bientôt 164 ans de présence en Alsace, le plus ancien fabricant français de machines-outils nous reçoit sur son site historique de production et siège de la marque d’Illkirch Graffenstaden, près de Strasbourg.

Depuis la création de sa première fraiseuse horizontale en 1854, Huron Graffenstaden n’a cessé de s’inventer et de se réinventer. Aujourd’hui, c’est toujours un acteur majeur de la machine-outil par enlèvement de métal qui innove et investit en France. Depuis 2007, il fait partie du groupe indien Jyoti. « L’intégration s’est parfaitement déroulée, notre partenaire indien a la même vision des valeurs de l’entreprise que nous.

Il nous accompagne dans notre développement », explique Dominique Lutz, directeur commercial de l’entreprise.
Fortement ancrée dans la modernité, tout en conservant son image forte avec son logo bien connu à tête d’indien, la marque fait évoluer sa signature graphique. Elle en profite pour revoir aussi le design de ses machines. L’ADN et les performances sont bien sûr conservés, mais mis en valeur par un « look » beaucoup plus moderne.

Logo et référence des machines sont bien visibles, rehaussés de touches de rouge. Ce nouveau design à l’aspect visuel très flatteur en profite pour améliorer la compacité des machines. Le fabriquant annonce une meilleure accessibilité, ainsi que plus d’espace intérieur dédié à l’usinage, tout en réduisant l’espace au sol des machines.


Des investissements en France
Pour son année fiscale, qui va se terminer, ses résultats sont bons et se concrétisent par une trentaine d’embauches. L’entreprise va en effet recruter en France pour ses différents services R&D, SAV ou production. Misant également sur les jeunes, Huron possède en permanence une dizaine d’élèves en apprentissage.
Pour faire face à un beau carnet de commandes de machines de grandes dimensions, Huron s’est doté d’un deuxième site de production.

tué à Eschau, à seulement quelques kilomètres du site historique, l’atelier de 8 000 m² est doté de ponts roulants d’une capacité de 20 tonnes, plus en rapport avec les plus grosses fraiseuses à portique du fabriquant. D’ici 2019, un deuxième bâtiment viendra soutenir l’activité grandes machines, avec des installations permettant la manipulation d’éléments de très grande capacité.
Le site d’Eschau équipé d’installations les plus modernes deviendra aussi le siège de l’entreprise.

« Complément opérationnel et vitrine de l’entreprise ce site ultramoderne nous offre de nouvelles perspectives de commandes. Cet investissement est soutenu à 100% par le groupe Jyoti », ajoute Dominique Lutz.


Logiciel PreciProtect : prévention et protection de la machine
Sur les centres modernes, l’usinage de pièces complexes en 3 ou 5 axes permet un fort gain de productivité, à condition de ne pas subir de fâcheuses collisions.

Endommager un outil, le montage d’usinage ou pire une broche est en effet très couteux. C’est pour cette raison majeure que la plupart des opérateurs préfèrent passer par un logiciel de simulation, avant de lancer leur production. Le logiciel PreciProtect vient d’être développé conjointement entre Huron et Siemens. Il anticipe et évite toute collision pendant un cycle d’usinage, en stoppant la machine avant le contact fatidique.


Concrètement, la machine usine le présent et anticipe le futur. La surveillance des déplacements machine et des parcours d’outil se fait en temps réel. Tout mouvement sur la machine à commande numérique est anticipé par le « look-ahead », qui réalise un prétraitement des positions futures des axes.

Le PreciProtect utilise ces positions futures pour animer un modèle virtuel complet de la machine, permettant de détecter les collisions avant qu’elles ne se produisent, et de freiner les axes à temps.
Ce logiciel puissant fonctionne en 3 ou 2 axes, aussi bien qu’en 5 axes, et prend en compte tous les cycles d’usinage ou de mesure par palpage.

Bien que très puissant, il ne prend aucune ressource à la commande numérique, car il tourne sur un support informatique séparé, il dispose d’un écran 22’’ dédié et de son propre disque dur. « PreciProtect permet d’usiner en toute sérénité, en laissant la machine travailler sans surveillance. Il permet de se passer d’un coûteux logiciel de simulation et de réaliser de forts gains de productivité, en optimisant encore plus son usinage sans crainte de collision », ajoute Dominique Lutz.


Nouveaux MX16 & MX20
La gamme des centres multifonction de la série MX évolue avec deux modèles, qui acceptent des pièces jusqu’à 12 tonnes, 3 mètres de diamètre et 1,4 mètre de hauteur. La polyvalence de cette série offre de nouvelles perspectives aux usineurs, pour des opérations d’usinage en 5 axes et sur 5 faces, avec une seule prise de pièce, de l’ébauche à la finition. La série MX usine des matériaux difficiles en un minimum de temps, avec une grande précision.

br>Huron a bâti son centre sur une structure à montant mobile aux caractéristiques mécaniques élevées. Sa rigidité renforcée favorise l’amortissement des vibrations d’usinage, gage d’un bon état de surface. Ancrée au sol par plusieurs points de fixation à charge égale, les centres de fraisage et de tournage MX Series sont, d’après le fabricant, d’une « extrême rigidité » et d’une « grande stabilité géométrique », pour une « très grande modularité ».

Huron met en avant d’autres arguments comme les règles optiques sur chaque axe linéaire ou les vis à billes équipées d’un système de compensation de la dilatation, avec un guidage par patins à recirculation de rouleaux à faible frottement. Elles bénéficient d’une lubrification automatique à la graisse, ce qui réduit nettement la pollution du liquide de coupe, tout en faisant baisser la consommation.


Ces centres possèdent une tête équipée de moteur couple, montée sur plan à 45°, autorisant un débattement de -45° à +180°. Pour ce qui est de l’orientation de la broche, celle-ci bascule de la verticale à l’horizontale, en passant par toutes les positions intermédiaires. Il s’agit d’une « broche puissante et à fort couple autorisant un enlèvement de copeaux important », précise le fabricant.

Huron a ajouté un dispositif de surveillance vibratoire de l’usinage, qui permet de sécuriser les éléments de la machine, mais aussi l’outil et la pièce.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande