Publicité

D25, le tour cinq axes continu à poupée mobile

04.10.2018
HESTIKA FRANCE CITIZEN GROUP - D25, le tour cinq axes continu à poupée mobile

La dernière machine du Japonais Citizen, représenté en France par Hestika, se distingue par sa cinématique et a impressionné les décolleteurs présents lors de journées techniques, organisées en septembre, en Haute-Savoie.


Un D pour double peigne. Voilà pourquoi le constructeur japonais Citizen-Cincom a dénommé son nouveau tour à poupée mobile D25. Avec son double peigne et son axe B (sur le type VIII), la particularité de cette machine de 25 mm de passage en barre provient de sa cinématique.

Comme le disait si justement Jérôme Bapst, responsable méthode usinage chez l’importateur Hestika France, lors des journées techniques organisées autour du D25, les 5 et 6 septembre à Cluses (Haute-Savoie), avec ses axes X-Y-Z-B et C en mouvement continu, « c’est le truc à chopper le mal de mer », sourit-il.

Car, la D25 « devient à la fois un tour à poupée mobile et un centre d’usinage 5 axes, avec l’avantage de pouvoir faire toutes les faces, par rapport à un centre d’usinage où l’on a toujours une face qui est posée », décrit-il.


Décolleteur de la vallée de l’Arve, Frédéric Gal applaudit ce tour à double peigne indépendant, « avec ces deux axes Y, et en plus un axe Z sur le deuxième peigne, ce qui permet de travailler à la fois en ébauche et finition ».


DeltaFirst.Expert, la programmation en quelques clics


Lors des journées techniques, la pièce de démonstration représentait une hélice de bateau.

Daniel Ouvrier-Buffet, qui a été régleur sur tours Citizen, avant de devenir responsable de la maintenance chez Jancau, est bluffé : « Quand vous montrez cette pièce, usinée sur un tour à poupée mobile, à des décolleteurs, il y a de quoi être surpris. Avec en plus une opération de gravage sur un plan elliptique… » Le cycle d’usinage sur la pièce en laiton n’aura pas dépassé les onze minutes. Et sa programmation, un peu plus d’une heure.

Pour cela, Hestika s’est appuyée sur l’application Esprit DeltaFirst.Expert, dédiée aux décolleteurs équipés de tours à poupée mobile multiaxes et à peignes, dont la D25, rendant la programmation plus rapide, « grâce à une interface simpli­fiée, intégrant des processus d’usinage personnalisables par les programmeurs », décrit Richard Gilles, technico-commercial CAM Center, une division de Delta First, de Maurepas (Yvelines).
Avec son axe B, le nouveau tour de Citizen-Cincom permet de travailler en cinq axes continu sur la broche principale et sur la contre-broche. « C’est vrai, qu’avec un axe B, on peut répondre à plus de projets. C’est vraiment une machine complète et polyvalente, un vrai petit centre d’usinage, mais qui reste finalement dans des prix très corrects », reconnaît Frédéric Gal.
Dans la zone de travail du tour D25, on peut dénombrer sept outils fixes, dont quatre sur un peigne et trois sur l’autre, sept outils tournant en broche principale et quatre forets. En reprise, on observe jusqu’à dix outils sur le poste arrière. Et enfin, l’axe B dispose de quatre outils qui peuvent venir travailler sur la contre-broche.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande