Publicité

Expertise Vision : la Glidro pour ses dix ans

28.02.2019
EXPERTISE VISION - Expertise Vision : la Glidro pour ses dix ans

Pour célébrer cet anniversaire, l’entreprise a dévoilé à ses invités sa nouvelle machine d’inspection et de tri par caméras, dans laquelle les pièces viennent « glisser » jusqu’à la zone de contrôle, pour obtenir un process en continu.


Déjà 10 ans. Jeudi 7 février, c’est dans ses nouveaux locaux de Thyez (Haute-Savoie), qu’Expertise Vision célébrait son dixième anniversaire. Au 182 rue des Sorbiers, la jeune entreprise en a profité pour présenter, « en exclusivité », sa nouvelle machine d’inspection et de tri. « Ce soir, c’est le lancement officiel.

Jusqu’à présent, elle n’avait qu’un nom de code, maintenant elle s’appelle Glidro », a déclaré, au micro, le fondateur de l’entreprise Emmanuel Bassy, en s’adressant à tous ceux venus partager l’événement : clients, fournisseurs, membres du Centre des jeunes dirigeants du Mont-Blanc, représentants des partenaires institutionnels, comme le Cetim Cluses (ex-Cetim-Ctdec), Thésame, le Site économique des lacs, le pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries, et le maire de la commune, Gilbert Catala.
Cette nouvelle machine, la troisième après la Calixta et Coesio, a été développée afin de répondre à plusieurs besoins recensés auprès de clients. De cette écoute auprès des industriels, il en est ressorti, notamment que « contrôler et trier à 100% leur permettait de conserver et d’améliorer leur rentabilité », a pu constater M. Bassy, soulignant que le contrôle était perçu chez eux comme un coût, et qu’il est difficile à valoriser. « Nos clients avaient besoin que cette machine soit flexible et pas affectée à une seule famille de pièces. Qu’elle soit productive, avec un retour sur investissement, énumère-t-il. Mais aussi de pouvoir contrôler de grandes comme de plus petites séries. Qu’elle soit simple d’utilisation, sans outillage particulier, sans la nécessité de former un ingénieur. Qu’elle soit fiable avec des tolérances très précises. Enfin, qu’elle puisse répondre aux enjeux de demain, à l’usine du futur, donc qu’elle puisse générer de la donnée. »


Glisseur


Ainsi, la Glidro vient se placer dans le milieu de la gamme d’Expertise Vision. Une machine d’inspection orientée plutôt pour des pièces de grandes séries, de l’ordre de 1 million à 100 millions pièces annuelles, indique son fabricant, sur une documentation commerciale.
Pourquoi Glidro ? « Parce qu’il s’agit d’une machine sur laquelle nous avons installé un ‘‘glisseur’’, afin de transférer la pièce de manière continue pour atteindre les cadences souhaitées par nos clients », répond Emmanuel Bassy, qui ajoute qu’elle ne nécessite aucun réglage lors des changements de série. Ce glisseur, « c’est un rail oscillant, le cœur de la machine », décrit Sébastien Lherminier, ingénieur de recherche à Expertise Vision, qui a travaillé sur la conception de la Glidro. « Le rail va mettre en mouvement les pièces par une oscillation horizontale. Ce qui va générer moins de vibrations parasites, et les pièces seront plus stables lors du transfert vers la zone de contrôle. » Ainsi, les pièces à contrôler vont glisser du bol vibrant au poste de contrôle, grâce à cette technologie d’oscillation horizontale, « que nous avons adapté pour l’utiliser dans notre nouvelle machine d’inspection et de tri ».


Surface saphir


L’extrémité du rail est constituée d’une surface saphir inusable, sur laquelle la pièce va passer, photographiées par plusieurs caméras 2D matricielle CMOS de 20 Mpixels (entre deux et six), afin de réaliser des mesures dimensionnelles ou pour procéder à du contrôle d’aspect, la présence de bavures, etc. Les caméras sont données avec une précision de mesure d’un micron, pour un champ de vision de 16 mm. En fonction de l’analyse, chaque pièce sera redirigée par soufflage, selon trois sorties possibles : conforme, non conforme, et une troisième sortie paramétrable par le client.
Expertise Vision propose la Glidro avec des cadences de 3 600 à 20 000 pièces par heure (selon la longueur de la pièce). Sachant, qu’elle est capable de contrôler et trier aussi bien des pièces de type allongée (axes) que tenant à plat (bagues).

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande