Publicité

L’Humain au cœur de l’Industrie du Futur

30.10.2018
EMC2 - L’Humain au cœur de l’Industrie du Futur

C’est le titre d’un guide pratique à l’usage des industriels, édité sous l’égide du pôle EMC2 et du groupe Altran. Si l’humain peut-être un frein, il est aussi et surtout le créateur de performance, de valeur, disent les auteurs. La capacité de chaque entreprise à s’améliorer et se réinventer pour gagner en compétitivité et parts de marchés est donc le fruit de l’engagement et de la capacité d’innovation de ses collaborateurs.


Le pôle de compétitivité EMC2 regroupe, dans l’ouest de la France, un ensemble d’acteurs au service de la compétitivité industrielle française. Son objectif vise à renforcer l’écosystème territorial d’innovation et de croissance, dans la dimension commune et transversale des technologies avancées de production.

A travers un modèle de performance individuelle et de création de valeur, une équipe du pôle, associée au groupe d’ingénierie et de R&D Altran (33 000 personnes dans 20 pays), a collecté des retours d’expérience de différentes entreprises, dans le cadre de la mise en place de l’usine du futur. Il en résulte un guide pratique fort intéressant, plaçant l’humain au cœur de cette mutation.


C’est à la fois un recueil de solutions technologiques et de pratiques managériales, ainsi qu’une feuille de route personnalisable. Les auteurs n’ont pas l’ambition de couvrir toutes les dimensions de la transition vers l’Industrie du Futur, ni de dresser un panorama exhaustif de toutes les solutions.

Ceci étant dit, les éléments contenus dans ce livre de 87 pages enrichissent la réflexion à ce sujet, tout en impliquant une analyse adaptée à chaque entreprise.


L’humain créateur de valeur


Les auteurs l’affirment, « les entreprises qui réussiront le mieux la transition vers l’Industrie du Futur seront celles qui placeront l’humain au cœur de leur projet de transformation ».

C’est une affirmation de bon sens, afin de mieux exploiter les solutions technologiques et méthodologiques actuelles pour faciliter l’accès à la connaissance et accélérer les expériences. On comprend mieux comment augmenter les capacités physiques, sensorielles, cognitives et communicantes de l’humain.
Encore faut-il favoriser et dynamiser la motivation, l’innovation et l’engagement de chacun.

Pour ce faire, une équation est proposée afin de mémoriser et décrypter les leviers de la performance (Pi) au service de la création de valeur. Elle ajoute la connaissance (K), l’expérience (E) et l’aptitude (C) de la personne considérée, pour multiplier le tout par son attitude (A), facteur essentiel pour que la résultante soit la plus positive possible aux niveaux individuels et collectifs.

Car, si le socle d’une vie professionnelle est basé sur la connaissance et l’expérience, les capacités individuelles peuvent être amplifiées, ou amoindries, par l’attitude. Dans ce cadre, le guide propose des cas d’usage et des technologies potentielles pour faciliter l’accès à la formation, accélérer les expériences, aussi bien que pour augmenter les capacités susdites.


Des exemples concrets


Pour la force physique et la diminution des troubles musculosquelettiques (TMS), l’assistance de cobots, d’exosquelettes ou de dispositif zéro-gravité sont mis en avant, par exemple. Les outils connectés ou la réalité augmentée sont cités pour augmenter la capacité sensorielle et la réactivité des techniciens sur machines ou de maintenance.

Les applications mobiles, plateformes collaboratives ou Chatbot (robot conversant avec l’humain) augmentent les capacités de communication.
Quant à l’augmentation des capacités cognitives, elle passe par l’utilisation des banques de données et de la simulation du complexe, permettant une représentation virtuelle, certes, mais réaliste. Reste l’attitude, qui est un état d’esprit.

Il peut être positif, nonchalant, négatif voire hostile par rapport au changement, à une situation, une sollicitation ou une interaction. Si la qualité de cette attitude dépend de chacun, elle est fortement influencée par les choix managériaux, surtout lors d’une période de mutation, toujours anxiogène.

Là encore, le guide donne des pistes de réflexion très intéressantes.


Réussir ensemble


« Il est fondamental pour l’entreprise de créer les conditions permettant de favoriser une attitude positive pour dynamiser la motivation, l’innovation et l’engagement de ses collaborateurs », écrivent les auteurs du guide, dans ce deuxième grand chapitre.

Là encore, ils donnent quelques clefs utiles pour ouvrir la porte de l’Industrie du Futur, centrée sur l’humain.
Trois grandes étapes jalonnent la feuille de route proposée. Il s’agit d’organiser l’entreprise, d’identifier les projets et d’accélérer leur intégration. Pour chacune de ces trois étapes, la valorisation des forces, la transformation des faiblesses, l’exploitation des opportunités et la maîtrise des risques sont analysées selon la matrice SWOT.

La Commission européenne définit l’analyse SWOT comme « un outil d’analyse stratégique. Il combine l’étude des forces et des faiblesses d’une organisation, d’un territoire, d’un secteur, etc. avec celle des atouts et des menaces de son environnement, afin d’aider à la définition d’une stratégie de développement ».


Dans le guide, des solutions stratégiques et techniques sont proposées pour chaque étape, selon cette matrice que l’on peut traduire en français par FFOM (Force, Faiblesse, Opportunités, Menaces). La trame de fond de ces solutions est tissée par l’écoute des collaborateurs dans un esprit collaboratif et intergénérationnel fort. Chaque entreprise peut, et doit, adapter cet esprit à sa propre culture et ses conditions de départ.

Mais l’universalité du propos autorise l’application de cette méthode humaniste à tous les types d’entreprises, de toutes tailles et dans tous les secteurs.


Un outil utile à la transformation


D’autres chapitres traitent des modèles de maturation des innovations, du travail collaboratif avec les organismes privés ou semi-public, ainsi que des solutions technologiques aujourd’hui disponibles pour aider l’Homme à développer ses capacités au travail.
Nos lecteurs assidus suivent ces actualités deux fois par mois et connaissent déjà bien les logiciels et matériels à disposition. A ce sujet, on peut d’ailleurs regretter que les auteurs aient omis un chapitre sur la veille technologique, et notamment oublié ce que représente pour cela la lecture régulière de la presse professionnelle. Cela n’empêchera pas la rédaction de recommander fortement ce guide pratique à tous les industriels prenant la voie de l’industrie 4.0. A lire en groupe.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande