Publicité

Ellisetting donne un coup de vieux au SPC

08.02.2019
ELLISTAT - Ellisetting donne un coup de vieux au SPC

Le suivi des dérives de cotes sur une machine-outil fait l’objet de toutes les attentions, particulièrement en production pour le secteur automobile. Une start-up annécienne propose une méthode originale, appuyée par des modules logiciels du meilleur niveau.


Depuis plus de quarante ans, la méthode de suivi des procédés de fabrication par les statistiques est le domaine réservé du SPC (Statistical Process Control). L’un de ses fervents défenseurs, le professeur Maurice Pillet, en a pourtant relevé les limites avec le soutien du laboratoire SYMME, au sein de l’Université Savoie Mont-Blanc, depuis déjà une dizaine d’années. L’APC (Automated Process Control) est le fruit de cette étude.

Après une période de maturation et d’expérimentation, plusieurs grands noms de la fabrication mécanique utilisent cette méthode, comme Breitling, le groupe Swatch, Eurocast ou encore Joseph Martin. Mais il mérite une attention beaucoup plus large, pour les effets bénéfiques induits sur la qualité des produits. C’est particulièrement vrai en production sérielle de pièces mécaniques de complexité moyenne à grande, comme l’automobile en consomme en nombre.

Créée il y a deux ans, la société Ellistat (huit personnes) fournit aujourd’hui les moyens logiciels d’appliquer facilement la méthode APC, grâce à son logiciel Ellisetting.


L’APC vise la cible de chaque cote


L’APC est une évolution du SPC, visant à piloter un procédé de production par un moyen logiciel et permettant d’obtenir de meilleurs résultats de productivité et de qualité qu’avec le SPC traditionnel.

Assurant l’ajustage simultané de dizaines de correcteurs, il corrige les dérives à l’aide d’une fonction d’amortissement, issue d’un algorithme de machine learning. Centrée sur la cible de la cote fonctionnelle, la correction dérive beaucoup moins vers les limites de la carte de contrôle. L’équipe du SYMME a tiré ainsi tout le profit du tolérancement inertiel, déjà mis au point sous l’égide de Maurice Pillet.


Lors du suivi de procédés combinant de multiples mesures dépendantes les unes des autres, pour l’usinage de pièces complexes, le suivi SPC des caractéristiques est difficile à mettre en œuvre. Effectivement, l’interaction des corrections d’une cote sur l’autre nécessite une expérience hors norme. L’APC automatise ce type de réglage multicote. Il se met en œuvre facilement à l’aide du logiciel Ellisetting.

A disposition du régleur, celui-ci calcule les corrections à apporter sur le procédé, à partir de l’impact unitaire de chaque outil, ou pour les surfaces complexes et 3D directement à partir du fichier d’écarts donné par la mesure en scanning tridimensionnel. Calculant automatiquement les relations entre plusieurs correcteurs, le logiciel évite toute erreur de calcul ou de signe.

Enfin, last but not least, en proposant le réglage le plus probable, le logiciel homogénéise la manière de régler entre les équipes.


Le logiciel de pilotage du complexe en série


Développé sur une plateforme de dernière génération, Ellisetting intègre les plus récentes innovations de recherche du laboratoire SYMME.

Le développement de ses algorithmes plonge ses racines dans une profonde expérience du décolletage haut-savoyard et de l’horlogerie suisse, confrontés depuis toujours aux interactions de multiples cotes à corriger. Au lieu de nécessiter plusieurs pièces de réglage, le logiciel propose la correction de l’ensemble des cotes à partir de la première pièce fabriquée.
Ellisetting se positionne ainsi au sommet des logiciels de pilotage des machines à commande numérique.

Son ergonomie est déjà appréciée par de très grands groupes industriels. L’intégration des concepts de l’APC devrait rapidement renvoyer aux oubliettes le SPC, tant les résultats en termes de qualité sont améliorés, selon les utilisateurs de la méthode… et du logiciel Elisetting.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

  • ELLISTAT - APC, le réglage « automathématique »

    29.03.2019

    Dans le numéro 1065 de février de la revue Machines Production, un article titrait « Elisetting donne un coup de vieux au SPC ». Le 11 du même mois, une conférence organisée à Annecy, par Ellistat, éditeur du logiciel Elisetting, a confirmé à une centaine d’industriels qu’ils […] Lire la suite

  • ELLISTAT - La révolution d’Ellistat pour le réglage des MOCN

    22.02.2019

    Sur le stand de la société Ellistat de Smart Industries, les visiteurs vont découvrir le procédé APC, permettant le réglage automatique des machines d’usinage. Issu de plus de 30 ans d’expérience dans le pilotage des procédés auprès de groupes industriels, Ellisetting est un […] Lire la suite

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande