Publicité

Ceratizit innove dans le tournage

09.09.2019
CERATIZIT FRANCE SAS - Ceratizit innove dans le tournage

Avec le High dynamic turning (HDT) et l’outil FreeTurn, le fabricant d’outils coupants apporte une vraie innovation, en permettant de faire varier l’angle d’attaque de l’outil en cours d’usinage. À la clé, un seul outil au lieu de plusieurs, une efficacité accrue et une meilleure évacuation des coupeaux.


Les bases du tournage sont restées inchangées depuis un siècle, explique le Dr Uwe Schleinkofer, responsable R&D département outils coupants. On ne peut pas changer la vitesse de rotation, la qualité de l’outil, sa position. C’est insuffisant pour l’avenir, il faut plus de flexibilité.

Nous voulons changer le tournage. » L’ambition est grande, mais le centre de R&D de l’usine de Reutte-Breitenwang (Tyrol autrichien), centre de production qui assure l’ensemble de la fabrication, depuis la préparation de poudres métalliques jusqu’à l’outil fini, et même à son recyclage, s’y est attelée avec succès. Ceratizit vient de mettre au point une innovation majeure dans le domaine du tournage.

Lors du salon AMB de Stuttgart, en septembre 2018, Ceratizit a invité les principaux constructeurs de machines, éditeurs de commande numérique et de CAO pour leur soumettre son High dynamic turning (HDT) concrétisée par l’outil FreeTurn et pour travailler avec eux sur l’optimisation du process, la productivité, la stabilité.


Vibrations supprimées


« Nous avons eu d’excellentes réactions de la part des partenaires que nous avions sollicités, confie le Dr Schleinkofer. Quant au bénéfice pour le client, c’est encore un peu tôt pour répondre précisément, car le FreeTurn offre de nombreuses possibilités. » Avec le FreeTurn, Ceratizit offre la possibilité inédite de faire varier l’angle de l’outil en cours d’usinage.

Le système de transmission et à conception du FreeTurn permettent de créer un degré de liberté de 360°, sans risque de collision. Les avantages concrets sont multiples. D’abord en enlevant la matière avec des copeaux plus fin qu’en usinage traditionnel, on réduit les problèmes créés par les copeaux au sein de la machine. Ensuite, grâce à la pression exercée dans l’axe de l’outil, les vibrations sont supprimées.

Les déplacements à vide peuvent également être réduits jusqu’à 90% et la vitesse d’avance améliorée jusqu’à 40% et, selon les angles d’attaque, on pourra faire varier la quantité de matière enlevée à chaque passage, jusqu’à 4 millimètres sur un matériau tendre comme l’aluminium. Et ce qui semblait impossible le devient, comme l’usinage à la fois par-dessus et par le dessous la pièce.


Forme particulière


Enfin et surtout, l’usinage pourra être réalisé avec un seul outil, là où il en fallait deux, trois au quatre successivement, provoquant des temps d’arrêts pour les changements d’outils. Par exemple, pour l’usinage d’un moyeu de vélo de course, le temps d’usinage passe de 2 mn 10 s à 1 mn 35 s.

Une démonstration réalisée en direct, sur un tour d’une dizaine d’années d’âge, preuve qu’il n’est nul besoin de réaliser de coûteux investissements pour profiter de l’HDT. Pour permettre les modifications d’angle d’attaque de l’outil, ce dernier à une forme particulière, décliné en plusieurs dimensions. La commercialisation officielle de l’HDT avec le FreeTurn a officiellement débuté, lors du salon EMO de Hanovre, au mois de septembre.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande