Publicité

Blaser Swisslube récompense ses clients

03.01.2019
BLASER SWISSLUBE - Blaser Swisslube récompense ses clients

Les 8es Trophées de la performance de Blaser Swisslube France avaient été décernés le 29 mars, lors du salon Industrie Paris, au parc des expositions Paris-Nord Villepinte. Une cérémonie qui a permis de valoriser les meilleures pratiques de lubrification en usinage, ainsi que les résultats obtenus.


Performance outil


Mecaprec
A Lavelanet (Ariège), Mecaprec avait retenu une solution nouvellement développée par les laboratoires de Blaser, en Suisse : Vasco 7000. Ce fluide de coupe, miscible à l’eau, est composé d’huiles d’esters à base végétale, lesquels procurent une grande résistance au film d’huile.

Ayant constaté, sur la cellule Makino, que le coût de renouvellement des outils avait chuté « de façon évidente », ce sous-traitant aéronautique a déclenché une reconversion rapide du parc machines vers le lubrifiant suisse. Il s’est trouvé que sur certains îlots, la mousse avait fait son apparition.

L’eau utilisée étant particulièrement douce (eau de montagne) à Lavelanet, l’émulsion, soumise à de fortes contraintes (70 bars de pressions et débits importants), engendrait une écume dense et perturbatrice. En développant pour Mecaprec une formulation spécifiquement adaptée (TP 258), l’entreprise ariégeoise a pu franchir, avec succès, toutes les étapes de son évaluation dans la durée.

« Ces qualités attestent d’une très haute performance pour une usinabilité avec de moindres efforts de coupe sur les inox, titane et Inconel, atteste-t-on chez Mecaprec, satisfait d’avoir pu constater que la longévité des outils avait été encore renforcée à hauteur de 20%.


Performance process


Integer-Greatbatch Medical
A l’usine Greatbatch Medical de Chaumont (Haute-Marne), on fabrique des prothèses de hanche, d’épaule et des implants pour le rachis, à partir de matières réfractaires, comme le chrome-cobalt, titane ou l’inox. Richard Millot, attaché au secteur fraisage, avait observé que les pièces en chrome-cobalt n’absorbaient pas la chaleur produite au moment de la coupe. Dès lors, les qualités du lubrifiant vont s’avérer déterminantes pour préserver l’arête de coupe et éviter d’atteindre le point d’éclair, tant redouté. A la suite d’un diagnostic fouillé pour déterminer le lubrifiant adapté au contexte d’usinage, le conseiller Blaser Swisslube a proposé à ses interlocuteurs d’évaluer le Blasomill 15. Cette gamme d’huiles hydocraquées, développée sur une base minérale additivée en ester de synthèse végétal, a permis au fraiseur d’améliorer son indice de rugosité, qui est passé d’un Ra 0,5 à 0,25, sur une production de vis inox, ayant une tolérance dimensionnelle de 14 microns. Greatbatch Medical fait remarquer que cette fabrication présentait un taux de rebut élevé de 21%, ramené à 1,6%, du fait d’un process amélioré. Le gain de précision représentait trois microns sur le diamètre de la vis. Selon le fabricant d’implants, le relevé sur une série de 90 000 inserts de vis en titane a indiqué une baisse de 50% du nombre d’outils consommés.


Recyclage


Barré
Implantée à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), la société Barré est spécialisée dans la production de pièces complexes à fortes valeurs ajoutées, usinées sur des centres 5 axes machines multiaxes. Elle livre des clients travaillant pour l’aéronautique civile et militaire. Considérant la polyvalence multimatière (de l’aluminium aux inconels et titanes), la solution Blasocut BC 25 MD avait été retenue dans une solution avec un taux de concentration de 7%. Cette proposition était assortie d’un engagement sur gains mesurables concernant la réduction des coûts consommables et des arrêts machines, avait-on assuré chez Blaser Swisslube. Et de constater que la qualité de surface avait été améliorée, avec des outils qui s’usaient moins vite. Des appoints réguliers avec des ajouts faiblement concentrés (2% au lieu de 4% précédemment) ont été opérés pour garder un taux de concentration constant de 7% et assurer la stabilité du soluble. Le coût lié à la consommation du lubrifiant d’usinage a représenté 0,2% du coût global de la production, au lieu de 0,4%.


Coût global PME


Troimeca
Chez Troimeca, à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), des odeurs fortes avaient créé un inconfort lourd à supporter pour les opérateurs. Selon cet usineur de pièces de précision, certains souffraient d’irritations cutanées. L’arrivée d’un centre de tournage multiaxes avait fourni l’occasion d’un remplissage, conjointement offert par le fabricant de la machine et par Blaser, pour l’expérimentation du B-cool 755. Ce lubrifiant de nouvelle génération est enrichi d’ester végétal, et dispose de facultés importantes de relargage des huiles de graissage. Ce qui a permis de faire disparaître les effets de moussage récurrents dans l’atelier et les débordements, au profit d’une augmentation des temps productifs des machines. La consommation de lubrifiant a chuté de façon significative, a pu constater Troimeca, mentionnant une réduction importante de la fréquence des vidanges et une baisse de la consommation courante, liée au faible taux de rajouts. Celui-ci a atteint 2% de concentration, au lieu de 4% précédemment pour conserver les qualités optimales du lubrifiant.
Selon le témoignage du responsable de la production Jean-Julien Guilhamet, le B-cool 755, un lubrifiant polyvalent adapté aux différents matériaux, « nous a permis de réaliser 170 pièces titane avec un même outil au lieu de 20 précédemment ». Mais d’ajouter que chaque application étant différentes, il était « difficile d’évaluer notre gain outil en le rapportant à la pièce produite ». Cette confiance établie avec le produit, mais aussi avec le conseiller Blaser Swisslube, s’est illustrée au sujet du pôle décolletage, celui-ci fonctionnant à l’huile entière. Jean-Julien Guilhamet a voulu aussi redéfinir sa stratégie de lubrification dans ce domaine. Cette fois, la mise en place de l’huile entière Blasomill 10 a été réalisée directement. Le fonctionnement de la machine s’en est trouvé amélioré, a pu observer Troismeca. En usinage, les efforts de coupe réduits et la meilleure évacuation du copeau ont permis de diminuer par cinq le nombre de tarauds cassés, s’est félicité l’usineur.


Santé et productivité


Sadev
Spécialiste des boîtes de vitesse pour les sports automobiles, Sadev s’appuie sur un pôle tournage, où sont usinés des axes en acier doux, puis traités 65 HRC avant finition. Il s’est trouvé que cette PME de Saint-Prouant (Vendée) a rencontré plusieurs cas de dermatose, dont un particulièrement alarmant. Après enquête, il s’est avéré que l’environnement sollicité durablement par des agents nocifs pour l’épiderme et les voies respiratoires, avait accru la sensibilité du personnel à l’Isothiazolinone. Même équipé de gants de protection, l’opérateur ne pouvait plus travailler sans être victime de réactions cutanées sévères, selon Blaser Swisslube. Lequel a proposé sa formulation Blasocut version BC 935 Kombi, qui ne comporte aucun conservateur ni bactéricide. « Sa composition singulière avec une huile de haute qualité lui confère des dispositions qui vont bien au-delà des seuils imposés par Reach, assure la marque suisse. Sa formulation exclut des additifs couramment utilisés comme le Bore et l’Isothiazolinone. » Depuis, les cas de dermatose ont disparu dans l’atelier. Le personnel a pu être réintégré dans ses fonctions. « La valeur des hommes est le premier capital du savoir-faire d’une entreprise. Une ressource précieuse dans un contexte de recrutement de plus en plus compliqué », concluait Blaser Swisslube.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande