Publicité

Armor Méca, l’efficience d’une gestion centralisée du lubrifiant

04.10.2018
BLASER SWISSLUBE - Armor Méca, l’efficience d’une gestion centralisée du lubrifiant

Installée dans de nouveaux locaux à Dinard (Ille-et-Vilaine) depuis 2014, Armor Méca dispose de deux ateliers spécialisés pour l’usinage titane et aluminium. Sur ce site conçu pour une organisation industrielle optimisée, l’entreprise développe une stratégie de lubrification centralisée pour chacun des pôles d’usinage. La solution Blaser Swisslube est devenue une référence pour les organisations de production aéronautiques les plus pertinentes.


Avant de s’engager dans un équipement de gestion centralisée du lubrifiant de coupe, Armor Méca avait suivi tout un processus de réflexion et d’évaluation. Au terme de cette étude, une installation a été mise en service en 2012 sur l’ancien site de fabrication. Accompagnée par Loïc Roux, le conseiller Blaser Swisslube, l’équipe projet avait rapidement maîtrisé le processus de gestion et maintenance du Blasocut BC 25 MD.


Depuis, la gestion centralisée du lubrifiant de coupe est devenue une composante stratégique indiscutable : productivité globale tirée par l’augmentation du nombre d’heures copeaux, flux de travail plus régulier et continu des machines, suppression des opérations de manutention et des déplacements d’opérateur pour refaire les niveaux.

Et pour finir, la diminution de consommation représente une économie voisine de 50% des achats de lubrifiant.


L’efficience d’une organisation réussie


Forte de ce succès et de la confiance dans l’ « outil liquide » de Blaser, l’équipe projet a affiné tous les paramètres de la nouvelle installation de gestion centralisée avec traitement et recyclage du lubrifiant soluble Blasocut.

Celle-ci a été mise en place en 2014 sur le nouveau site pour alimenter 25 puis 40 centres d’usinage dans l’atelier aluminium.
Les résultats obtenus sur la première installation ont encore été améliorés, preuve d’une grande efficacité opérationnelle. Connecté au réseau, l’opérateur procède sans quitter sa machine à des ajouts pour obtenir le taux de concentration recherché.

L’émulsion à 3% distribuée par la centrale provient du retraitement du liquide usagé auquel on ajoute une émulsion « fraîche », assurant un appoint d’équilibrage. Une cuve de 4 000 litres fournit la réserve tampon suffisante.

Pour une sécurité optimale, un réseau secondaire monté en dérivation de la cuve fonctionne avec du lubrifiant neuf.


Les prérequis d’une gestion centralisée


Avec le recul lié à son expérience, le conseiller Blaser met en garde les prétendants sur les difficultés potentielles d’un tel système.

« Le choix du lubrifiant et le suivi de maintenance sont des paramètres essentiels pour maîtriser toute dérive d’une installation sensible aux pollutions telles que : huiles de glissières et résidus d’usinage. Mais la récompense est à la hauteur des efforts consentis. »
Le choix du Blasocut BC 25 MD répond aux exigences de qualité et durabilité.

Sa grande longévité et stabilité repose sur le principe du bio concept, une technologie éprouvée depuis 40 ans et sans cesse améliorée par les laboratoires de Blaser Swisslube.
Régulièrement, Loïc Roux effectue des prélèvements pour une analyse ADN dans les laboratoires de Blaser. Ce diagnostic permet d’anticiper tout risque de dérive microbiologique.


Le suivi courant du taux de concentration et de la valeur de pH est réalisé en interne par Joseph Brault et Gaëtan Sendrier, du service maintenance. Dans le cadre de procédures bien définies, ils supervisent le fonctionnement de la centrale et de la station de compactage.


Recycler au lieu d’éliminer


L’installation de compactage des copeaux a justifié l’adjonction d’une station de retraitement du soluble usagé.

Double filtration, déshuilage et décantation procèdent à la régénération à 100% du lubrifiant. Cette contribution écologique de recyclage satisfait 30% des besoins de l’atelier.
L’attention apportée au lubrifiant témoigne du niveau de préparation voulu par Armor Méca pour concevoir son usine de dernière génération. Au centre du projet, le directeur industriel, Stéphane Corlay, se veut rigoureux dans la méthode : « Chaque produit doit être parfaitement adapté à sa mission.

Il ne fonctionne correctement que si l’on applique les procédures établies pour sécuriser son action. La fiabilité des processus est le socle de toute la stratégie de la production. » Avec l’ « outil liquide », Blaser Swisslube réunit tous les critères pour garantir fiabilité, productivité, rentabilité et qualité d’usinage, sans oublier la dimension environnementale. Après six années d’utilisation, les résultats sont restés constants, preuve d’une gestion bien maîtrisée.

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande