Publicité

Profitez de l’été pour tester un lubrifiant

30.06.2017
BLASER SWISSLUBE - Profitez de l’été pour tester un lubrifiant

Selon Blaser Swisslube, les conditions estivales sont propices à des essais permettant d’évaluer la stabilité et le niveau de consommation ou d’évaporation d’un fluide de coupe. Et les gains sont loin d’être négligeables.

C’est l’été, et dans de nombreux ateliers, on se prépare à vidanger les machines, quand d’autres organisent un tour de rôle pour la maintenance, tout en conservant une production continue, à vitesse modérée. « En démarrant au plus tôt cette opération, nous pouvons à loisir disposer d’une machine d’essai sans coût ou perturbation supplémentaire », souligne-t-on chez Blaser Swisslube.

Et d’émettre l’idée qu’avec ces températures très souvent élevées, « les essais de lubrifiant seront pratiqués aux meilleures conditions pour évaluer la stabilité et le niveau de consommation, ou d’évaporation, du fluide de coupe ».

Pour le spécialiste suisse des huiles de coupe, l’été est donc « la période propice pour booster sa productivité avec un retour sur bénéfices dès le deuxième semestre », avance-t-il.
On ne le dit peut-être jamais assez, mais l’huile de coupe reste un paramètre auquel il ne faut pas négliger pour gagner en productivité.

« Augmenter sa marge de 10% et plus, dans un atelier d’usinage, c’est tout à fait réalisable avec un lubrifiant de coupe parfaitement adapté à sa mission », assure Philippe Lacroix, le dirigeant de Blaser Swisslube France.
Soluble ou entier, le lubrifiant de coupe devient un véritable outil liquide, car il agit positivement sur tous les paramètres de la production. Blaser Swisslube met en avant plusieurs arguments.

En agissant à la fois sur le refroidissement outil-matière et le glissement du copeau, le lubrifiant améliore le process et la qualité d’usinage. D’autres effets sont avancés : la réduction du nombre de passes, l’amélioration des vitesses sans vibration et la baisse de la puissance absorbée. Un autre chiffre est à mettre sur le compte de l’outil liquide : un taux jusqu’à 30% de gain de temps machine peut être atteint.

De part une réduction du temps de cycle, un accroissement de la longévité outils, celle du lubrifiant aussi, et une diminution des interventions de maintenance.


Attention aux surconsommations
« La diminution de l’usure d’outil varie selon une échelle de 15 à parfois 200%, selon les matières et les applications, soulève la filiale française du groupe de Hasle-Rüegsau.

Elle a une conséquence positive sur le coût outil de la pièce, la fiabilité et la qualité des usinages, l’élimination de temps improductifs. » La marque suisse prévient qu’une « gestion raisonnée » d’un lubrifiant de coupe est porteuse de fortes économies. Alors que le recours à un produit standard « masque souvent des consommations excessives jusqu’à 80% des volumes ».

Au tableau des surconsommations : la pratique du dosage excessif des concentrations pour se “garantir” de meilleures performances de coupe, et la sobriété des lubrifiants solubles de nouvelle génération (maintien de concentration avec ajout à 0,5 à 2,5%), offrant en prime des gains de productivité et de qualité d’usinage.
Par ailleurs, le producteur de lubrifiants évoque une économie annuelle d’au moins 1 000 euros par machine, grâce au suivi en production d’un lubrifiant adapté, correctement utilisé et recyclable. Un autre argument est mis en avant : l’environnement de travail. Un bon lubrifiant réduit l’inconfort de certains postes (odeur, machine huileuse), les risques de santé, l’absentéisme du personnel qui pénalisent l’organisation, la performance de l’entreprise et détériorent les comptes de résultats.
Enfin, le facteur écologique est aussi à prendre en compte, « nouveau marqueur identitaire pour les entreprises écocitoyennes, qui valorisent leurs savoir-faire technologiques en les associant aux valeurs environnementales (produits base végétale, recyclage…) qu’elles mettent en œuvre pour en retirer des avantages concurrentiels. »

ABONNEZ VOUS

Lecture réservée aux Abonnés

Vous devez être abonné pour
accéder à cet article

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande