Publicité

L’impression 3D pour habiter la Lune

04.10.2018
AUTODESK FRANCE - L’impression 3D pour habiter la Lune

L’éditeur de logiciels pour les spécialistes de la conception, du bâtiment et de l’ingénierie a été sollicité par la NASA dans le cadre d’un projet de construction d’habitations sur le satellite naturelle de la Terre.


Ce n’est pas tout à fait de la science-fiction. Construire des habitations adaptées à l’homme sur la Lune, voire sur Mars, ne semble plus vraiment si éloigné, à en croire ce projet qui associe la NASA et Autodesk.

Comme il n’est pas question d’envoyer du ciment et des matériaux lourds de construction sur place, une solution a été trouvée : créer un matériau (un composite) à partir des ressources naturelles présentes sur le sol lunaire.
Le laboratoire de la NASA Swamp Works cherche un moyen de construire des « structures habitables durables, capables de résister à des températures extrêmes, des radiations ou encore des micrométéorites dans d’autres sphères ».

Pour cela, elle s’appuie sur les compétences d’Autodesk, de ses logiciels et de l’impression 3D. Et une première marche vient d’être franchie.

A partir de ressources naturelles trouvées sur la Lune, composées de déchets de sédiments (terre, poussière, pierre cassée), et en y mélangeant une résine terrestre, les équipes de l’administration nationale de l’aéronautique et de l’espace ont réussi à créer un composite inédit, qui allie résistance et légèreté.


« Une avancée majeure »


« Si la découverte de ce composite viable sur la Lune est une avancée majeure, il reste encore la question de comment utiliser pour construire des structures habitables durables », décrit l’éditeur de logiciels. Et ce sont ses solutions Fusion 360, PowerShape et PowerMill, et son savoir-faire en matière d’impression 3D, qui vont aider l’agence spatiale à concrétiser son projet lunaire.
Déjà, un premier objet a été imprimé en 3D. Il s’agit d’une barrière Jersey. Fabriquée en béton ou en plastique, elle sert à séparer une voie de circulation d’une zone en travaux. Des murets capables de résister aux impacts des voitures dont les caractéristiques sont également recherchées pour les habitations humaines.
« La technologie d’impression additive a également le potentiel de révolutionner la façon dont nous construisons sur la Terre », explique Massimiliano Morruzzi, chercheur en sciences computationnelles chez Autodesk. Pour lui, si nous pouvons réutiliser la pollution plastique et de façon avisée, les ressources naturelles pour imprimer avec des robots, des maisons sur Mars, « nous pourrons utiliser la même approche pour construire des routes, des trottoirs, des aires de jeux de façon durable ici, sur notre planète ».

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande