Publicité

La diversification, credo d'Arcom Industrie

15.04.2015
ARCOM INDUSTRIE - La diversification, credo d'Arcom Industrie

En quinze ans d'existence, cette entreprise a connu une croissance constante, à l'exception des années difficiles 2008-2009. En rassemblant des savoir-faire complémentaires et en investissant dans les technologies prometteuses, elle diversifie ses marchés. N'est-ce pas une voie pérenne pour une entreprise de sous-traitance ? Machines Production est allé sur place pour comprendre cette stratégie.

En 1999, Denis Gaillard crée Arcom Industrie avec l'idée de rassembler des savoir-faire complémentaires au décolletage de la vallée de l'Arve (74), où l'entreprise est implantée. Sa croissance lui permet de racheter Euronum en 2007, une société de décolletage. Rassemblé dans les locaux d'Arcom, le groupe compte alors une dizaine de personnes en production.

Malgré les difficultés économiques du moment, la croissance retrouvée dès 2010 permet d'intégrer la société Marius Mallinjoud, autre société de décolletage de Saint Pierre en Faucigny.

Depuis, un investissement constant fait affluer les marchés et pousse l'entreprise vers l'agrandissement des bâtiments d'Arcom pour rassembler tous les savoir-faire, avec 43 machines-outils CNC et 63 personnes sur 3?200 m2. Passion et investissement technologiques Aujourd'hui, Arcom peut être définie comme une entreprise de décolletage et mécanique de précision, dédiée à la réalisation de pièces et ensembles complexes.

" C'est d'abord la passion de la belle mécanique qui nous conduit à investir en technologies qui nous semblent porteuses, " explique Denis Gaillard. Ainsi, le marquage et la microsoudure laser sont entrés dans l'atelier avant que les marchés ne suivent. Il en va de même en décolletage CNC. Les tours à poupée mobile CNC Tsugami sont entrés dans l'atelier d'abord pour leurs performances techniques, aptes à développer le marché de l'entreprise en direction du médical.

Ce secteur a suivi, atteignant aujourd'hui 38 % du chiffre d'affaires alors qu'il ne représentait presque rien 10 ans auparavant. Il en va de même pour l'aéronautique et la fluidique, avec la robotisation de centres d'usinages par l'intégration d'un robot RX Staubli. Grâce à une installation conçue par SEB Automatisme, intégrateur régional, le robot est capable de changer de préhenseur automatiquement, afin de passer d'une série à l'autre rapidement.

" Les robots sont dédiés aux tâches simples et répétitives, afin de dégager du temps pour les régleurs, " souligne Denis Gaillard. " Car il vaut toujours mieux que les professionnels consacrent leur temps à créer plus de valeur ajoutée ". L'automatisation des moyens de production permet également de garantir une qualité constante. Ces investissements dans l'amélioration permanente représentent de 8 à 10 % du chiffre d'affaires, selon les années.

Après la création et l'installation dans les nouveaux bâtiments, l'investissement se poursuit avec la prévision d'une salle blanche, afin de garantir la qualité exigée par le secteur médical. Trouver des hommes et les marchés suivent Certifié ISO 9001, Arcom produit en moyennes et grandes séries des pièces très diverses, dont 40 % partent à l'exportation. Trois chargés d'affaires assurent la prospection et le suivi clientèle.

Membre du SNDec, labellisé Mont-Blanc Excellence, Arcom fait aussi partie des clusters Mont-Blanc Médical et Mont-Blanc Aéronautique. A ce titre, Arcom expose au salon de l'aéronautique au Bourget. " La recherche de nouveaux marchés évolue. Elle passe aussi aujourd'hui par l'exposition sur des salons ciblés, par la communication, par internet et par l'organisation en réseau, " souligne Denis Gaillard.

La réputation de l'entreprise, sa capacité à répondre aux besoins des marchés en termes de qualité, délais et prix jouent, bien sûr un rôle prépondérant. " Mais la pénurie de personnel qualifié freine notre expansion ", rajoute-t-il. L'investissement en centres de tournage CNC avec embarreurs, ainsi qu'en machines robotisées vise donc aussi à pallier la pénurie de professionnels sur le marché.

" Nous avons de plus en plus de difficultés à trouver du personnel motivé et compétent, " affirme Denis Gaillard. " Pour résoudre ce problème, nous n'avons que deux solutions : robotiser ou racheter des entreprises ", dit-il. L'alternance et l'apprentissage font également partie des voies empruntées par l'entreprise pour former des professionnels. Hélas, trop de déconvenues ont entaché ces expériences pour convaincre l'entrepreneur.

Pourtant, notamment grâce à l'action du SNDec, les lycées régionaux ont fait le plein dans les filières techniques à la rentrée 2014. " Espérons que les effets vont bientôt s'en faire sentir, " conclut Denis Gaillard. Une génération prête à relever les challenges Arcom, malgré toutes les difficultés à recruter, a réussi à monter une équipe compétente, alliant l'expérience et la jeunesse.

Son fils, Sébastien Gaillard se prépare à prendre la relève en apprenant tous les métiers de l'entreprise, en côtoyant l'expérience de ses aînés. La diversification technologique et commerciale évite à l'entreprise toute dépendance qui pourrait être dangereuse. Capable d'être à la fois décolleteur, mécanicien de précision, assembleur, Arcom envisage l'avenir avec sérénité.

Avec 3?600 références actives et une moyenne de 480 références envoyées chaque mois depuis le magasin automatique, l'organisation de l'entreprise accompagne les contraintes imposées par cette diversité.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

  • ARCOM INDUSTRIE - Le jury des pros du copeau

    15.04.2014

    Guillaume Abran travaille dans l'entreprise de sous-traitance Belin Poput, en région lyonnaise. Avec un BTS Pro et une licence en gestion de projet en poche, il a commencé par apprendre son métier sur diverses machines-outils. Rapidement, son entreprise lui a fait confiance pour […] Lire la suite

  • ARCOM INDUSTRIE - Mont Blanc Excellence Industries, l'exemple Arcom

    31.03.2014

    Essentiellement concentré en Haute-Savoie, autour de la vallée historique du décolletage, le pôle Arve Industrie a multiplié les initiatives pour dynamiser à la fois une profession et un territoire. Premier du genre, le label Mont-Blanc Excellence Industries démontre les vertus […] Lire la suite

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande