Publicité

L'Homme au coeur de l'organisation 4.0

15.10.2015
ALPHA 3I - L'Homme au coeur de l'organisation 4.0

Lors du salon Progiciel, l'Homme était au coeur des interrogations sur la mise en place d'organisations industrielles performantes. Mais comment impliquer tous les acteurs d'une entreprise, les motiver, les rendre heureux au travail et veiller sur leur santé ? L'organisateur a placé ces questions au coeur de son action, beaucoup d'exposants et de conférenciers aussi.

Malgré sa durée d'une seule journée, le salon Progiciel était riche d'enseignements. André Monthaud, Directeur de Thésame, n'a pas hésité à endosser les habits du professeur Emmet Brown pour un " Retour vers le futur " dans la DeLorean, afin d'attirer l'attention sur l'importance de l'Homme dans la construction de " l'industrie du futur ", appelé plus couramment Industrie 4.0.

Cécile Déchand, Directrice du Pôle Performance & Management de Thésame, expliquait tous les outils collaboratifs mis en place avec les chercheurs des universités régionales, afin de répondre aux questions concernant la place de l'Homme dans ces nouvelles organisations.

Car le Lean Management, la connexion des machines et des objets industriels ou encore l'intégration robotique ne peuvent vraiment révéler tout leur potentiel qu'en parfaite osmose avec les femmes et les hommes qui partagent leur espace de travail. Il convient de toujours garder à l'esprit que les avancées technologiques doivent être au service de l'Homme, et non pas le contraire.

Mais, avant tout, il convient de définir la stratégie et les moyens à mettre en oeuvre pour entrer dans l'ère de l'industrie 4.0. Et, si possible, d'en éviter les pièges. Quid de la révolution industrielle de l'industrie 4.0 ? Il en était beaucoup question lors du salon Progiciel, du salon Smart Industrie et lors de l'exposition mondiale de la machine-outil, l'EMO de Milan.

Les constructeurs de machines, d'équipements industriels, de systèmes de mesures s'inscrivent tous, ou peu s'en faut, dans cette démarche d'innovation. Toutes les machines CNC disposent déjà d'informations basiques comme celles liées au temps de broche ou à l'état de fonctionnement de la machine. La télémaintenance se généralise.

Si les machines standard n'en sont pas forcément équipées, de plus en plus de capteurs permettent de contrôler les vitesses, couples, températures, poussées et autres états des broches et éléments mobiles d'une machine. Le contrôle des pièces et outils ne posent aucune difficulté. De nombreux éditeurs de logiciels de simulation et de programmation d'usinage permettent de préparer le travail en amont de la fabrication.

Encore faut-il modéliser correctement les procédés en cause, ainsi que tout leur environnement. Les commandes numériques savent recueillir les données en temps réel. Là encore, il devient nécessaire d'équiper les machines plus anciennes, puis d'investir en veillant à ce que tout nouvel équipement puisse communiquer toutes les données définies par l'utilisateur. Il reste encore beaucoup d'interrogations au niveau de l'universalité du langage de transmission de ces données.

A défaut de normalisation, l'appui de sociétés spécialisées dans la mise en place d'un logiciel ERP (Planning des ressources de l'entreprise), lorsqu'elles disposent des compétences de la mise en réseau des machines joue alors un rôle essentiel dans leur classement et leur analyse. Naturellement, l'entreprise ayant la volonté de s'inscrire dans une telle démarche doit posséder un réseau à très haut débit, car le volume de données à transmettre va rapidement atteindre des sommets.

La sécurité de transmission des données constitue également un élément fondamental. Que ce soit en interne, au vu du nombre d'acteurs concernés dans l'entreprise, ou en externe lorsque le réseau est étendu à des fournisseurs ou sous-traitants, toute communication doit être sérieusement bordée contre le piratage informatique. Le rôle des pouvoirs publics est également vital, car une législation adaptée à ces nouveaux paradigmes doit enlever les freins actuels.

De plus, la sécurité de l'approvisionnement en énergie doit être garantie. Enfin, et ce n'est pas le moindre, l'information et la formation des hommes doit être optimale, aussi bien dans le domaine technique, qu'économique et culturel. Le chemin est donc complexe, et la progression doit se faire par étapes.

C'est d'ailleurs la meilleure méthode - voire la seule -, tant les implications humaines et matérielles d'une telle organisation sont imbriquées. Un premier pas décisif avec l'ERP Les sociétés les plus modestes ont intérêt à prendre le chemin vers l'industrie 4.0 en intégrant un logiciel d'ERP, connecté avec leurs machines CNC. Pour un parc-machines d'une cinquantaine d'unité, le coût global d'une telle intégration est compris entre 50 kÇ et 100 kÇ.

Dans les colonnes de la revue Machines-Production, plusieurs reportages avec l'éditeur lyonnais LMBA ou l'éditeur Clip Industrie ont déjà témoigné de la rapidité du retour sur ce type d'investissement. Lors du salon Progiciel, de nombreuses conférences traitaient des différents aspects de ces processus d'amélioration de la performance des ateliers.

Le témoignage de Manuel Angulo, ayant mis en place l'ERP Cimag Production de l'éditeur Alpha 3i dans les ateliers de la société Elian depuis 2006, était édifiant. Un parc de 45 machines est relié au système informatique comprenant 170 terminaux fixe et 60 terminaux mobiles. En plus des informations recueillies par les CNC, les opérateurs-régleurs saisissent sur écran tactile celles nécessaires à la traçabilité des pièces, à leur temps de travail et à toute anomalie de fabrication.

Un écran géant au milieu de l'atelier affiche l'état des machines aussi bien que la pause des opérateurs. Les consignes de travail pour chaque OF sont précisées, afin d'apporter une aide aux opérateurs-régleurs. " Nous n'avons eu aucune difficulté à faire accepter la mise en place du système, à partir du moment où tous ont compris les améliorations apporté par l'outil ERP dans leur vie quotidienne, " affirmait Manuel Angulo.

Taux de Rendement Synthétique, Suivi qualité, Taux de panne, Fiabilité des process, tous les éléments décisifs dans une stratégie d'investissement peuvent être suivis avec l'ERP Cimag Production. Pour les sous-traitants, l'outil ERP facilite leurs rapports avec les donneurs d'ordres, grâce à la transparence de la production et la traçabilité de la conformité des produits. " Nos clients soulignent régulièrement la rigueur de la traçabilité de nos produits, " indique à ce sujet Manuel Angulo.

Un peu plus loin sur le salon, Silverprod est un acteur reconnu de l'ERP. Partenaire depuis 2011 de Microsoft pour sa solution Dynamics AX, il est devenu partenaire Sage X3 en 2015. Cela lui permet d'étoffer sa gamme et de répondre aux besoins et enjeux des industries, mono-site ou multi-sites, filiales de groupes, groupes, en France et à l'International.

Sur le salon Progiciel également, Wavesoft présentait la version V18 de son logiciel d'ERP étendu avec des modules comptabilité et commercial.

Bien implanté dans les PMI de mécanique, Wavesoft célébrait aussi l'intégration de son logiciel à la Fonderie du Mont Blanc, avec son partenaire informatique Alp'Infor. L'implication humaine omniprésente " Plus on parle d'amélioration des process industriels, plus la motivation, les compétences et le bonheur au travail des femmes et des hommes doivent être prise en considération, " soulignait justement Cécile Déchand.

Tous les témoignages recueillis lors du salon Progiciel, ainsi que dans les entreprises démontrent effectivement cette place centrale. La formation, l'information, la transparence envers tous les personnels concernés - et ils le sont tous - favorisent la progression vers l'usine 4.0. L'amélioration permanente des procédés de production grâce à leur inter-connectivité passe par un management de plus en plus collaboratif, quelle que soit la taille des entreprises.

Les syndicats eux-mêmes doivent comprendre que l'outil informatique est au service de l'Homme, lorsqu'il est utilisé aussi dans le but d'améliorer les conditions de travail, de santé et de sécurité des employés. En disposant de plus d'informations en temps réel, de tableaux de bords précis, les dirigeants et employés ont une meilleure vision de leur entreprise.

Mais une sélection soigneuse des informations véritablement utiles doit être faite, afin que trop d'informations ne tuent pas l'information. Si un risque majeur existe avec les moyens de communication actuels, c'est bien celui-ci. Dossier à suivre dans l'édition de la revue Machines Production 1008 de décembre.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Lecture réservée aux Inscrits

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour accéder à l'intégralité de nos articles de manière ILLIMITEE

AUTRES ARTICLES À PROPOS DE CETTE SOCIÉTÉ

  • ALPHA 3I - Un MES dédié à la production aéronautique

    12.06.2019

    Au cœur de l’usine connectée, la solution MES Cimag Production Aéro, d’Alpha-3i, permet aux industriels de l’aéronautique de se doter d’un outil MES (Manufacturing Exécution System) de gestion de la production, de la qualité et de la traçabilité. La solution intègre quatre […] Lire la suite

  • ALPHA 3I - Les nouveaux indicateurs de production de Permaswage

    06.07.2018

    Permaswage est le leader mondial dans la conception et fabrication de raccords de fluides permanents pour l’aéronautique et l’aérospatial. Afin de fiabiliser ses processus de production, rationaliser son service informatique et obtenir de nouveaux indicateurs de production, […] Lire la suite

  • ALPHA 3I - Le MES d'Alpha-3i

    29.01.2016

    Alpha-3i, créé en 1996 à Rumilly (74), est un acteur reconnu sur le marché du MES (Manufacturing Execution System), ou gestion des process industriel. Le MES est un système de collecte et d'analyse de données industrielles. Editeur de la suite logicielle Cimag Production, une […] Lire la suite

Publicité

Référencez votre société

  • La faire apparaître sur le site et dans les résultats de recherche
  • Publier votre contenu gratuitement
  • Permettre aux internautes de vous contacter par email et téléphone
  • Suivre les demandes des mécanautes dans votre espace

La revue

la fabrication,
depuis la conception
jusqu'au produit fini

  • Abonnement
    Support papier
    150€TTC/an
    format numérique inclus
  • Abonnement
    Support numérique
    150€TTC/an
    format papier sur demande